Colbert

 


COLBERT : Jean-Baptiste (Reims 1619 - Paris 1683.
          Il est issu de la riche bourgeoisie rémoise. Il sera au service  de  Le  Tellier, puis  de Mazarin, qui à sa mort, en 1661, le recommanda à Louis  XIV. Sa  puissance de  travail et son esprit méthodique lui valut  d’assurer de nombreux ministères; il devint en 1664 surintendant des  Bâtiments  du  roi, en  1665  contrôleur  des Finances, en 1668 secrétaire d’Etat à la maison du roi, en 1669 à la Marine. Seul, la politique extérieur lui échapper. Il s’efforça d’introduire dans la gestion financière des  méthodes  rationnelles et efficaces, notamment  en  redistribuant l’impôt, dont il exigea une meilleur comptabilité. Il dota le royaume d’une marine puissante, créa des arsenaux et créa  le système de  l’ inscription  maritime. Son effort  principal porta sur l’économie. Il appliqua une  politique protectionniste et d’intervention de l’Etat, “le colbertisme”, destinée à augmenter la richesse intérieure. Il créa de nombreuses manufactures, favorisa la marine marchande. Il organisa les arts, les lettres et les sciences. Il fonda les Académies des sciences en 1666, de l’Observatoire en 1667. Il fut toujours soucieux  de limiter les dépenses, et de ce fait il fut peu aimé de la Cour. Il perdit peu à peu crédit auprès du roi . Il se retira dans ses domaines. Il était devenu baron de Seignelay, de Sceaux, de Lignières, marquis de Châteauneuf.  Il meurt le 6 septembre 1683 dans l'impopularité.

                           

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×