Coulomb

 


COULOMB: Charles, Augustin (Angoulême 1736 - Paris 1806).
          Il est né le 14 juin 1736 à Angoulême. Son père est inspecteur des Domaines Royaux. Il fait ses études à Paris au collège Mazarin puis au Collège de France, mais les difficultés financières oblige sa famille à revenir dans le Languedoc, pays d’origine de son père. En 1757 il devient membre adjoint de la Société des sciences de Montpellier. En 1759 il est à Paris et entre à l’Ecole du génie de Mézières. Il en sort en 1761 avec le grade de lieutenant en premier. Il commence une carrière d’ingénieur militaire aussi bien en France mais aussi aux Antilles (construction du fort Bourbon en Martinique). Il contacte plusieurs maladies qui l’affaiblissent et par la suite sa santé sera précaire, et il est rapatrié en 1772 avec le grade de capitaine. Mais il ne reste pas inactif pour autant et en 1773, grâce à un traité sur la résistance des matériaux, il tente de renoué avec l’Académie des Sciences. Il est envoyé dans différentes villes de France (Cherbourg, Besançon, Rochefort…) et en 1781 il reçoit le prix de l’Académie des sciences sur la théorie des frottements. En 1786 il est promu lieutenant colonel. Il démissionne de l’armée en 1791 (Régime de la Terreur) et il détermine les lois quantitatives de l’attraction électrostatiques et magnétiques qui porte son nom. Jusqu’en 1793 il est membre de la Commission des poids et mesures et il intègre l’Institue de France en 1795 puis de 1802 jusqu'à sa mort il est Inspecteur général de l’Instruction publique. Il meurt le 23 août 1806 à Paris. 

 

                        

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×