Cugnot

 


CUGNOT: Nicolas-Joseph ( Void 1725 - Paris 1804).
          Il est né à Void (Meuse) le 25 septembre 1725 de parents cultivateurs. A cette époque, la Lorraine est rattachée à l’Autriche. Il suit des études d’ingénieur militaire à l’école de Génie royal de Mézières, puis diplômé, il s’engage comme ingénieur dans l’armée autrichienne. Il vit à Vienne et devient officier et il est sous les ordres du général d’artillerie Gribeauval, emprunté à l’armée de Louis XV et il fait la connaissance de Choiseul. Faisant partie de la suite  de Charles de Lorraine, il se rend à Bruxelles et se consacre à des projets de fortifications et d’engins militaires. Il invente un fusil pour la cavalerie. Il est libéré de ses obligations militaires en 1763, et il reçoit une pension de 600 francs pour ses inventions. Il habite à Paris et il écrit des ouvrages de génie militaire. Il conçoit une voiture à vapeur et Gribeauval, de retour à Paris lui donne sa chance. En octobre 1769 ont lieu les premiers essais qui s’avèrent concluants. Cugnot améliore son fardier et en 1770 lors d’un essai de son deuxième fardier il percute un mur. En 1771, le nouveau ministre abandonne le projet et le fardier est laissé à l’arsenal. Il continu seul ses recherches et publie quelques ouvrages militaires. Il vit d’une pension de 660 livres par ans, mais pendant la Révolution il perd ses revenues et s’installe à Bruxelles. Il revient en France en 1800 et le Consulat lui alloue une maigre pension (1000 francs). Il meurt le 2 octobre 1804 à Paris sans descendance.


                             

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×