Dagobert Ier

 


DAGOBERT Ier: (604 - 639).
          Mérovingien, roi des Francs d’Austrasie (622-628). Roi unique des Francs (628-639). Fils aîné de Clotaire II, il est nommé roi d’Austrasie par son père, sous la tutelle de Pépin de Landen et d’Arnoul, évêque de Metz. Une chanson populaire a immortalisé ce roi au nombreuses concubines et de son conseiller Eligius (saint Eloi). A sa majorité, il se dégage de ses tuteurs et oblige Clotaire  II  à lui restituer les provinces que celui-ci avait annexées. A la mort de son père, il se fait reconnaître comme roi de Bourgogne, puis de Neustrie, évinçant son frère Caribert  II  qui hérite de l’Aquitaine. Dagobert  Ier  reconstitue une nouvelle fois l’unité des royaumes francs et choisi Paris comme capitale. Il est le dernier Mérovingien  qui exerce un pouvoir personnel. Entre 629 et 630, il parcourt ses domaines, rendant la justice, réparant les exactions de ses prédécesseurs s’efforçant de limiter le pouvoir des chefs, faisant dons et concessions aux abbayes. Il institue la foire annuelle de Saint-Denis dont l’importance dura jusqu’à nos jours. Sous la pression des Austrasiens, Dagobert  Ier dut reconnaître leur indépendance, et y envoya son fils aîné Sigebert  III, promu roi d’Austrasie (634). Le royaume est de nouveau divisé; son deuxième fils, Clovis  II  devient roi de Neustrie et de Bourgogne en 635. Ce partage reconstitue la séparation des Francs occidentaux et des Francs orientaux. Il soumet les Gascons révoltés en 637,  les Bretons en 638, échoue contre les Slaves, mais s’allie avec les Saxons. Après la mort de Dagobert Ier, c’en est fait de l’unité dynastique.


                          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×