de 1945 à nos jours

 



LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE: 

      Le Gouvernement provisoire de la République française est créé le 3 juin 1944. C’est le général de Gaulle qui en est le premier à le présider. Le 14 juin le général de Gaulle arrive à Bayeux. Le 26 une ordonnance instaure les cours départementales de justice pour juger les faits de favoriser les entreprises de l’ennemi. Le 26 août de Gaulle défile sur les Champs Elysées et le Gouvernement s’installe à Paris. De nombreuses lois sont promulguées : Les FFI sont enrôlés dans l’armée régulière, création de cours spéciales le procès du maréchal Pétainde Justice dans le cadre de l’épuration, l’obtention du droit de vote des femmes (5 octobre), instauration de la Haute Cours de Justice ( 18 novembre) pour juger les hauts responsables de Vichy. Les usines Renault sont nationalisées le 16 janvier 1945. Le 29 avril lors des élections municipales, les femmes votent pour la première fois. Le 16 mai, la France reçoit un siège de membre permanent à l’ONU. Le 23 juillet s’ouvre le procès du maréchal Pétain et se terminera le 15 août par sa condamnation à mort et elle est commutée en détention perpétuelle à l’île d’Yeu, par le général de Gaulle, le 23 août. Le 4 octobre s’ouvre le procès de Laval et il se termine le 8 avec sa condamnation à mort et il est exécuté le 15 en compagnie de Darnand, chef de la Milice française. Le 18 octobre 1945, de Gaulle crée le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) pour que la France marque son  indépendance vis à vis des USA sur le plan de la force de frappe nucléaire. Le 21 l’élection de la première Assemblée voit la gauche victorieuse. Le 2 novembre c’est la fin du gouvernement de de Gaulle, mais celui-ci est réélu président du GPRF le 13 et le 21 il est de nouveau Président de Conseil. Le 2 décembre il nationalise la Banque de France puis c’est au tour des Houillères qui prennent le nom de Charbonnages de France. Le 20 janvier 1946 c’est la chute du Gouvernement et c’est Félix Gouin qui devient Président du Conseil. Le 8 avril nationalisation de l’électricité et du gaz avec la création de E.D.F. et G.D.F, ainsi que les grandes compagnies d’assurance, la fermeture des maisons de tolérance. Le 22 mai est créé la sécurité sociale. Après l’élection de la seconde Assemblée le 2 juin, Félix Gouin démissionne  le 12, cédant sa place à Georges Bidaut. Le 16 juin, dans un discours à Bayeux, le général de Gaulle, critique les nouvelles institutions qui préparent la IVème République et expose le schéma de la future Vème République. Le bagne de Cayenne est fermé définitivement et les derniers bagnards arrivent à Marseille le 17 août. Le référendum du 13 octobre adopte la nouvelle constitution. Le statut de la fonction publique est adopté le 19 avec la reconnaissance du droit syndical. Le 24 octobre naissance de la IVème République. C’est un régime parlementaire bicaméral proche des institutions de la IIIème République. Lors des législatives du 10 novembre où la gauche sort gagnante, Maurice Thorez revendique la présidence. Le 28 Georges Bidaut démissionne laissant sa place à Léon Blum le 16 décembre. Ce mois de décembre voit le début de la guerre dIndochine. Le 16 janvier 1947, Vincent Auriol est élu Président de la République et Léon Blum démissionne.


LA IVème REPUBLIQUE:

 

referendum

          La IVème République prend naissance le 24 octobre 1946. Le premier président de la nouvelle République est Vincent Auriol. C’est un régime parlementaire bicaméral (Chambre haute et Chambre basse). Les attributions du Président sont faibles. Il est élu par le parlement et c’est lui qui désigne le chef du Gouvernement, il peut dissoudre par décret la chambre des députés, il est le chef des armées et il préside le Conseil supérieur de la magistrature et il conserve son droit de grâce. Le chef du Gouvernement dirige la politique de la France. Après la guerre, la France est un champ de ruine qu’il faut remettre sur pied. Les Français sont encore rationnés. Dévaluation du Franc. Diminution du pouvoir d’achat. Construction de logements et remise en état de toutes les infrastructures. La France est aidée par un prêt de plus de 2,6 milliards de franc accordé par les Américains (plan Marshall). La relance économique passe par de nombreuses nationalisations (E.D.F., G.D.F., les charbonnages de France, les grandes compagnies d’assurances, les transports, la Banque de France…). En plus des difficiles conditions économiques éclate, en

 

plan de la bataille de Diên Biên Phu

 

décembre 1946, la guerre d’Indochine et en mars 1947 c’est Madagascar qui se soulève contre le régime colonialiste. Tout comme la IIIème République, la IVème a un régime instable et les gouvernements sont parfois éphémères. La France se rapproche du Royaume-Uni et du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) par le Traité de Bruxelles (1948). Le 27 juillet 1949, la France signe son entrée dans l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Le 18 avril 1951 est créé la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) entre la France l’Allemagne l’Italie et le Benelux. En cette fin d’année, une immense nappe de gaz est découverte dans la région de Lacq, ce qui permet de contribuer à l’essors industriel. Peu à peu, grâce à une politique industrielle, de nouvelles infrastructures voient le jour, les villes sont reconstruites. Le 23 décembre 1953, René Coty est élu dix-septième président de la République.  Le 7 mai 1954 L’armée française avec de nombreux officiers, repliée dans la cuvette de Dien Bien Phu,  se rend au général Giap. Le 10 avril un impôt nouveau voit le jour : La T.V.A. La France commence sa décolonisation. Le 1er novembre débute la guerre d’Algérie. Les travailleurs ont le droit à une troisième semaine de congé au début de l’année 1956. Le 25 mars 1957, un pas est franchit dans le Marché commun européen, par la signature du traité de Rome, embryon de L’union européenne que nous connaissons. Le putsch des généraux et les  manifestations à Alger, contraint  le gouvernement à démissionner et le 1er juin le Président Coty fait appel au général de Gaulle pour régler le problème. Le 28 septembre le référendum sur la nouvelle constitution est voté. Le général de Gaulle devient le premier Président de la Vème République le 8 janvier 1959 après la démission du Président Coty. Le 28 décembre 1958 est créé le « nouveau franc ».     


LA Vème REPUBLIQUE:

       
passation du pouvoir entre Coty et de Gaulle 
La Vème République commence par le projet de constitution du général de Gaullesoumit au référendum du 28 septembre 1958, avec plus de 80% de oui. Lors des élections législatives de novembre, l’UNR  et les modérés en sortent victorieuses. Le 21 décembre le général de Gaulle est élu Président de la République par 80 000 grands électeurs (députés, sénateurs, conseillés généraux, maires et délégués des conseils municipaux). Les pouvoirs du Président sont plus étendus qu’au paravent. C’est lui qui désigne le Premier ministre, qui approuve les choix des ministres, C’est lui qui met en place la politique de la France. Il est le chef de la diplomatie et des armées. Il est élu au suffrage universel à deux tours (référendum de 1962). Il est élu pour sept ans. S’il y a vacance du pouvoir, c’est le président du Sénat qui assume les fonctions de Président de la République pour une durée au maximum de 50 jours. Une des premières décisions de de Gaulle est la mise en service du Nouveau Franc le 1er janvier 1959. L’école est obligatoire jusqu’à 16 ans. La France continue sa politique de décolonisation. Le problème algérien divise la France en deux (référendum sur l’autodétermination en Algérie, manifestation contre l’OAS avec 8 mort au métro Charonne). Les accords d’Evian, prélude à l’indépendance algérienne, sont signés le 18 mars 1962 et le 5 juillet elle est proclamée indépendante. Peu à près de Gaulle échappe de justesse à un attentat au Petit Clamart en région parisienne. Le gouvernement Pompidou est censuré et l’Assemblée nationale est dissoute, l’UNR sort victorieuse de la nouvelle Assemblée. La loi sur l’élection du Président au suffrage universel est adoptée le 28 octobre. En 1963 de Gaulle refuse la création d’une force nucléaire multilatérale avec les Etats-Unis et il rejette le traité de Moscou sur les essais nucléaires. La flotte française de l’Atlantique se retire du commandement intégré de l’OTAN, et la France la quittera en 1966.  Il rejette la candidature du Royaume Unis au Marché commun. Entre 1963 et 1969, la productivité de la France est en moyenne de 5,8%. Lors des élections municipales de 1965, l’opposition en sort victorieuse, ainsi qu’au sénatoriales. Le 5 et 19 décembre à lieu la première élection présidentielle au suffrage universel. C’est le général de Gaulle qui est reconduit dans ses fonctions avec 54, 5% des voix devant François Mitterrand 45,5%. Les femmes mariées obtiennent l’autonomie financière. Le gouvernement de Georges Pompidou subit un remaniement et Valery Giscard d’Estaing en est évincé. Ce 1er juillet la France se retire officiellement des commandements intégrés de  l’OTAN et l’armée américaine évacue ses bases en France. Le lendemain, la France fait exploser sa première bombe dans le Pacifique et elle recommencera le 11 novembre en présence du général de Gaulle. Le déficit de la France se creuse après une période excédentaire de 4 ans.  Le déficit atteint 10% des échanges. Lors des élections législatives de mars 67, la gauche progresse et la droite garde la majorité avec 244 sièges sur les 486. Pour les cantonales de septembre, le PCF et la majorité sont en progressions. Pour marquer son indépendance militaire, le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engin (SNLE), le Redoutable est lancé à Cherbourg. L’ordonnance sur l’intéressement des salariés aux bénéfices de l’entreprise est signée le 17 août et l’Assemblée vote au mois de décembre la loi Neuwirth, sur la contraception. Les côtes  bretonnes subissent la première marée noire de leur histoire, avec le naufrage du Torrey Canyon. L’année1968 débute par des manifestations de lycéens qui est un prélude à celles des étudiants et des ouvriers durant le mois de mai qui prennent fin par les accords de Grenelle. Après la dissolution de l’Assemblée nationale, les élections législatives de juin, voient la large victoire de la droite (majorité absolue). Toute l’année est secouée par des crises estudiantines et par des groupuscules anarchistes. En ce début d’année 1969, le général de Gaulle élabore la réforme sur le Sénat et la régionalisation. Ce projet est soumis à un le Torrey Canyon référendum. Avec plus de 52% des non, le projet set rejeté et le général de Gaulle démissionne de la présidence le 28 avril. Conformément à la Constitution, c’est le président du Sénat, Alain Poher, qui assume l’intérim. C’est Georges Pompidou qui est élu le 15 juin. Il pratique une politique étatique et développe la modernisation de l’industrie, il négocie avec les syndicats sur les conditions de travail et sur les rémunérations qui va vers la création du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), qui est mis en place en janvier 1970. Par contre il dévalue le franc. Suite à l’échec de la gauche au premier tour de la présidentielle, la SFIO devient Parti Socialiste au congrès d’Issy-les-Moulineaux. Les élections cantonales du mois de mars voient le succès du PCF et du PSU. Le service militaire est ramené à 1 an. Le 9 novembre le général de Gaulle s’éteint dans sa demeure de Colombey-les-deux-Eglises. Malgré une stabilité de l’Assemblée nationale, le Gouvernement procède à un remaniement ministériel en début d’année. Le 5 avril paraît dans le Nouvel Observateur le manifeste des 343 femmes, du monde des arts et des lettres, en faveur de l’avortement Elles reconnaissent d’avoir eu recours à ce procédé. Le Serpent monétaire est créé par l’accord de Bâle. Il sera remplacé en 1979 par le Système monétaire européen. Les nouvelles élections de mars voient de nouveau la droite majoritaire. De nouvelles manifestations en faveur de l’avortement se déroulent à Paris. Les pays producteurs de pétrole (OPAEP) augmente le prix du baril de 3$ à 18$. Suite à l’envolé du baril, la France décide de diversifier ses sources d’énergies et développe un programme pour la construction de centrales nucléaires. Le produit intérieur brut ( PIB) de la France croit de 2,5%. En janvier 1974, la France quitte le serpent monétaire européen pour un franc flottant. Le 2 avril 1974, le président Georges Pompidou meurt par  une septicémie foudroyante. C’est Alain Poher, président du Sénat, qui devient pour la deuxième fois Président de la République par intérim. Le 19 mai Valéry Giscard d’Estaing est élu Président de la République avec 50, 8% des voix devant François Mitterrand. Jacques Chirac est nommé Premier ministre. VGE veut que son septennat soit marqué par la jeunesse et la modernisation. La majorité est abaissée à 18 ans, il crée un secrétariat d’Etat à la condition féminine et la loi sur l’IVG (loi Veil) est votée le 20 décembre, la seconde loi Neuwirth autorise que la pilule contraceptive soit accessible aux mineures sans autorisations parentales et remboursée par la sécurité sociale. L’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle est mis en service. La France procède le 15 septembre au dernier essai nucléaire atmosphérique sur l’atoll de Mururoa, dans le Pacifique. Après deux ans passés à la tête du Gouvernement, Jacques Chirac démissionne et c’est Raymond Barre, « meilleur économiste de France » selon Giscard, est nommé Premier ministre. Celui-ci lance son plan contre l’inflation en gelant les prix jusqu’au 31 décembre, la baisse de deux points de la TVA en contre partie de négociations sur les salaires et la libération des prix industriels. Un nouvel impôt voit le jour, l’impôt sécheresse, pour aider les agriculteurs en difficultés à cause de la sécheresse qui à sévit durant l’été.
une centrale nucléaireMajoration des impôts sur le revenu, sur les sociétés, majoration sur la taxe des produits pétroliers et la vignette automobile. Au mois de janvier 1977, est inauguré le Centre Georges Pompidou à la place des halles de Paris. Cette année voit la gauche majoritaire aux élections municipales. Jacques Chirac est élu maire de Paris, poste qui était vacant depuis la Commune de Paris. Lors de la manifestation antinucléaire sur le site de Creys-Malville il y a un mort. Au mois de janvier la loi informatique et liberté est votée. Une seconde marée noire souille les côtes bretonnes avec le naufrage de L’Amoco Cadiz. Après la petite victoire de la droite aux législatives, Raymond Barre est reconduit dans ses fonctions. Un plan pour la restructuration de la sidérurgie est adopté. Le 19 décembre 75% du territoire est privé d’électricité suite à une immense panne. La France accueille l’ayatollah Komeiny, principal opposant au chah d’Iran. En économie, le salaire moyen d’un ouvrier a augmenté de 16% depuis 1973. Au début de 1979, le gouvernement lance un plan de redressement de la sidérurgie. C’est le début d’une grave crise qui commence, émaillée de grèves. Au moi de juin un second choc pétrolier secoue la France. Lors des élections européennes, la gauche (PS, PCF) remporte 41 sièges et la droite ( UDF, RPR) 40 sièges. Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu Président de la République avec 52% des voix devant Valéry Giscard d’Estaing 48%. C’est la première fois qu’un socialiste est à se poste sous la Vème République. Le premier acte de François Mitterrand est de dissoudre l’Assemblée nationale. Le 21 juin c’est une vague rose. Le PS à lui seul a la majorité avec 266 sièges. La gauche totalise 333 sièges et la droite 158. La peine de mort est supprimée le 9 octobre. Le paysage audio se modifie avec l’apparition des radios libres. Le 13 janvier la semaine de 39 heures , sans perte de salaire et la cinquième semaine de congés payés sont voté. Promulgation de la loi sur la décentralisation, qui supprime la tutelle de l’Etat sur les conseils municipaux, généraux et régionaux. La droite remporte les élections cantonales de mars 1982. Une ordonnance fixe l’âge de la retraite à 60 ans. Le Franc est dévalué de 5,75%, il sera de nouveau dévalué de 2,5% l’année suivante. La France présente le minitel. Grâce au TGV, Lyon est à deux heures de Paris. La France applique un plan de rigueur pour rééquilibrer la balance des paiements. Le nombre de chômeurs passe la barre des 2 millions. Une énorme manifestation se déroule à Paris pour protester contre la réforme sur l’enseignement privé. Finalement François Mitterrand demande au Gouvernement de retirer le projet. A la suite de cela, le Gouvernement démissionne, laissant place à un tout jeune Premier ministre Laurent Fabius. Le 16 mars 1986 lors des élections législatives, à la proportionnelle, la droite en sort majoritaire et François Mitterrand choisit  Jacques Chirac comme Premier ministre. C’est la première cohabitation. Le Gouvernement rétablit aussitôt le scrutin majoritaire. De nombreuses manifestations ont lieu contre la  réforme l’enseignement supérieur. Le gouvernement  recule et le projet est retiré. Le 8 mai 1988, François Mitterrand est réélu Président de la République pour la deuxième fois avec 54% des voix devant Jacquessous marin nucléaire Chirac 46%. Comme lors de son premier septennat, il dissout l’Assemblée Nationale. Très courte victoire de la gauche pour ces législatives. Michel Rocard, le Premier ministre, constitue un gouvernement d’ouverture avec des ministres centristes. Le RMI est mis en place en décembre. François Mitterrand inaugure le Grand Louvre qui devient le troisième plus grand musée du monde. Le bicentenaire de la Révolution est fêté dans toute la France. En 1991, la France participe à la Guerre du Golfe. Le 15 mai pour la première fois une femme devient Premier ministre. Edith Cresson restera à ce poste jusqu’au 31 mars 1992. Le référendum sur le traité de Maastricht est approuvé par une majorité de 51%.  En mars 1993, la droite remporte les Législatives avec 473 députés sur les 577. Une seconde cohabitation voit le jour. C’est Edouard Balladur qui devient Premier ministre. Le 1er mai l’ancien Premier ministre, Pierre Beregovoy, se suicide. La France annonce l’ arrêt des essais nucléaires. L’économie entre en récession pour la deuxième fois depuis 1950. Le 6 mai 1994 le tunnel sous la Manche est inauguré par la reine Elisabeth II et François Mitterrand. Le 7 mai 1995, Jacques Chirac est élu Président de la République avec 52,64% des voix devant Lionel Jospin 47,36%. Alain Juppé est nommé Premier Ministre. Le 13 juin Jacques Chirac annonce la reprise des essais nucléaires. De nombreuses grèves se déroulent en France contre le plan Juppé (retraites et sécurité sociale), elle est suivit par la grève des cheminots qui paralyse la France, les conséquences sont le retrait du plan. La France réintègre le commandement de l’OTAN. Le 21 avril 1997, Jacques Chirac dissout l’Assemblée nationale. Les législatives sont remportées par la gauche. Lionel Jospin est nommé Premier ministre. C’est la troisième cohabitation. Le 8 novembre suspension de la  conscription, elle est remplacée par la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD). Les chômeurs manifestent. Ils obtiennent une prime de 1000  francs, mais ceux-ci continu à manifester et à occuper les locaux des ANPE. La loi sur les 35 heures est votée. Un accord est signé en Nouvelle Calédonie pour tendre vers son indépendance (accords de Nouméa). Le PACS ( pacte civil de solidarité) est voté. Une nouvelle marée noire souille les côtes bretonnes, vendéennes et charentaises. La réduction du mandat présidentiel est votée. Il passe de 7 à 5 ans. L’armée française devient entièrement professionnelle.  Le 1er janvier 2002, l’Euros remplace le Franc. Lors du premier tour de l’élection présidentielle, Lionel Jospin arrive en troisième position derrière Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen. Au deuxième tour Jacques Chirac est réélu avec 82% des voix. Jean-Pierre Raffarin est nommé Premier ministre. Dans la lancée de l’élection présidentielle, l’UMP obtient la majorité absolue à l’Assemblée. Une grève dans l’éducation nationale se déclenche contre la suppression des « pions » et des « aides-éducateurs ». Manifestations et grèves à travers tout le pays au sujet de la réforme des retraites. Celle-ci est adoptée fin juillet (loi François Fillon). Une canicule d’une grande ampleur traverse l’Europe et fait plus de 15000 morts en France. Lors des élections régionales la gauche obtient la présidence de 24 régions sur 26. Au référendum sur la constitution européenne, les Français votent non à 55%. En mars 2006 commence l’affaire Clearstream qui va empoisonner le milieu politique pendant plus de trois ans.  En 2007 l’élection présidentielle voit s’affronter pour la première fois un

 

la monnaie unique: l'Euro

 

 

homme issu de l’immigration, Nicolas Sarkozy, et d’une femme, Ségolène Royal. Il est élu avec 53,6% voix. Il nomme François Fillon comme Premier ministre qui forme un gouvernement d’ouverture avec des ministres socialistes. EDF perd le monopole de la distribution de l’électricité dans l’hexagone. Un amendement du projet de loi sur l’émigration qui prévoit d ‘effectuer des tests ADN est adopté. La réforme de la justice est mise en place malgré de nombreuses protestations ainsi que la réforme sur le service de santé. Réforme des régimes spéciaux de retraite. Le trou de la Sécurité sociale augmente et atteint la somme de 9,5 milliards d’euros. Pour endiguer ce déficit, le gouvernement décide que certains médicaments ne sont plus remboursés. Le 1er janvier 2008, la loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publiques en France entre en vigueur. Le Parlement et le Sénat ratifient le Traité européen de Lisbonne. L’inflation atteint 3,2% depuis un an, c’est la plus forte hausse depuis 1991. Le SMIC  augment de 2,3%. A l’occasion des Jeux olympique en Chine, diverses manifestations sont organisées : banderoles lors du passage de la flamme, manifestations contre la répression au Tibet… Les lycéens manifestent contre les suppressions de postes dans l’éducation nationale. Le Parlement  vote le projet de réforme des institutions. La crise financière qui vient de la faillite de banques américaines entraîne tous les pays du monde dans une récession spectaculaire. Le gouvernement vient en aide aux banques françaises en leur accordant des prêts. Le nombre de chômeurs augmente par la faillite de plusieurs entreprises. Le Revenu de solidarité active remplace le RMI. Une nouvelle réforme de l’enseignement est envisagée, mais devant les manifestations, le ministre la reporte à un an. Le Pôle emploi est créé par la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC. Le taux de chômeurs est de 8%, avec plus de 2 millions de chômeurs. L’année 2009 débute par une grève générale qui commence en Guadeloupe et elle s’étend aux autres départements d’outre-mer. Elle se termine en mars. Fin février, les facultés sont occupées pour protester contre le statut des enseignants-chercheurs et les réformes de l’éducation. Le mouvement continuera jusqu’au début de l’été. Le Gouvernement fait voter sa confiance au Parlement par l’article 49-1 sur le réintégrement de la France dans le commandement intégréde l’OTAN. Suite à un référendum à Mayotte. Mayotte deviendra un département en 2011. Aux élections européennes, l’UMP arrive en tête.  

      Lors des elections présidentielle du 21 avril, François Hollande arrive en tête avec 28,63% devant Nicolas Sarkozy avec 27,18%, Marine Lepen avec 17,90% des voix, Jean-Luc Mélenchon 11,10% et François Bayrou 9,13%. Le deuxième tour oppose François Hollande et Nicolas Sarkozy. Ce dernier est battu avec 48,36% des suffrages exprimés tandis que François Hollande est élu avec 51,64% des voix.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×