Faure

 


FAURE : François, Félix ( Paris 1841 - 1899).
          IIIème République de 1870 à 1940. Septième président de la IIIème République, du 17 janvier 1895 au 16 février 1899. Il réussi dans le commerce où il  fonda au Havre une tannerie. Elu député de la Seine-Inférieur en 1881, il siégea à la Chambre avec l’union républicaine. Sa réputation d’homme d’affaire avisé lui permet de resté de 1882 à 1888 sous-secrétaire d’Etat au commerce et aux Colonies. En 1894 il est ministre de la Marine. Il est élu président de la République le 16 janvier 1895 à la suite de la démission de Casimir-Périer. Le 16 février 1899 alors qu’il se trouve à l’Elysée avec son amie, Mme Steilheil, il meurt d’une crise cardiaque. Le départ discret de celle-ci entraîne un quiproquo demeuré célèbre. Le mandat de Félix Faure est marqué par la poursuite de l’affaire Dreyfus. L’erreur judiciaire commise par le tribunal militaire est dénoncée en novembre 1897 par le journaliste Bernard Lazare. Puis c’est l’écrivain Emile Zola qui publie, le 13 janvier 1898, dans l’Aurore son fameux “J’accuse”. Le 31 août de la même année, le colonel Henri, auteur du faux utilisé contre Dreyfus se suicide dans sa cellule du Mont Valérien. Tous ces évènements entraînent la formation de mouvements politiques: l’Action française, la ligue des Droits de l’homme. Ceci révèle un profond état de division de la société française. Pendant son mandat Félix Faure donna à sa fonction un grand prestige, en particulier en affermissant l’alliance franco russe. C’est également à cette époque que s’achève l’expansion coloniale de la France en Afrique avec l’arrivée de la mission Marchand à Fadocha en juillet 1898. Son retrait face aux forces britanniques de Kitchener envenime les relations franco-anglaises. Il meurt le  16 février 1899 au Palais de l’Elysée en compagnie de sa maîtresse, madame Marguerite Steinheil. Il est marié à Berthe Beluot en 1865.

                                    

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site