Foch


FOCH:
Ferdinand (Tarbes 1851 - Paris 1929).

        Il est né le 2 octobre 1851 à Tarbes dont le père est un fonctionnaire. Il suit des études dans les différentes villes où son père exerce. A la déclaration de la guerre de 1870 il s’engage dans le 4ème Régiment d’Infanterie et à la fin de cette guerre il décide de rester dans l’armée et rentre à Polytechnique. En 1873 il en ressort et est affecté au 24ème Régiment d’artillerie de Tarbes avec le grade de lieutenant. En 1895 il rejoint l’état-major puis il rentre à l’école supérieur militaire d’abord comme élève puis comme professeur puis directeur de 1907 à 1911 où il est promu général de division. Au début de la guerre de 1914-1918 il est général de corps d’armée à la tête du 20ème  corps d’armée de Nancy. A la tête de la IX armée il participa en 1914 à la victoire de la Marne. En  octobre 1914, il  est l’adjoint du général en chef, Joffre. Il coordonnera les opérations des armées françaises, Belges et Britanniques. Il arrêta les Allemands sur l’Yser puis sur la Somme en 1916. Critiqué par ses choix tactiques et par les trop lourdes perte en hommes, il est relevé de ses fonction et Joffre l’envoie en Italie. Celui-ci est lui même limogé quelques jours après. L’échec de Nivelle et Pétain nommé comme remplaçant l’aide à revenir en France. Au printemps 1918 il devient généralissime des armées alliés. Il est fait maréchal le 6 août 1918. Il signe l’armistice le 11 novembre 1918 à Rethondes dans la forêt de Compiègne. Il est fait maréchal du Royaume-Uni et de Pologne. Il est élu, le même jour que l’armistice, à l’Académie des sciences et le 21 novembre au fauteuil n° 18 de l’Académie française. Il meurt le 20 mars 1929 et est inhumé aux Invalides. Il est marié avec Julie Bienvenüe, la petite cousine de Fulgence Bienvenüe le créateur du métro parisien.

                                      


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×