Gide

 


GIDE: André (Paris 1869 -  1951).
          Il est né le 22 novembre 1869 à Paris dans une famille bourgeoise protestante dont le père est professeur de droit à la faculté de Paris. Il reçoit une éducation très puritaine. Il perd son père son père à l’âge de onze ans. Cette mort l’éloigne encore plus d’une scolarité normale. Entre 1885 et 1888, il vit une période d’exaltation religieuse, qualifiée « d’état séraphique » qu’il partage avec sa cousine, Madeleine, grâce à une correspondance nourrie et à des lectures communes. En 1889 il réussit son baccalauréat de philosophie et il commence à fréquenter les salons littéraires. Il fait un voyage en Afrique du Nord.  En 1896 il est élu maire de La Roque et il publie en 1897 les Nourritures terrestres, assurant son homosexualité, clamant sa volonté d’assouvir ses désirs et de s’affranchir des servitudes sociales et religieuses. Après la Grande Guerre, son succès s’accroît  surtout grâce au caves du Vatican (1914), la Symphonie pastorale (1919). En 1925 il effectue un voyage en Afrique française. Il dénonce la colonisation en Afrique noire française. Il se rapproche du communiste mais en 1937, après un séjour en URSS il dénonce le système. En 1947 il obtient le prix Nobel de littérature. Il meurt le 19 février 1951 à Paris ; il est marié en 1895 avec sa cousine Madeleine, mais le mariage ne sera jamais consommé. Il est enterré à Cuverville auprès de Madeleine. Ses principales œuvres sont : L’immoraliste (1902),  La Porte étroite (1909), si le grain ne meurt (1926)….  

                     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×