La Fontaine

 


 LA FONTAINE:  Jean de (Château-Thierry 1621 - Paris 1695).
          Il est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry dans une famille de petite noblesse, dont son père est   maître des Eaux et Forêts de Château-Thierry. En 1641, il est novice à l’Oratoire, mais en 1642, il renonce  à  l’Eglise. Il part à Paris où il mène une vie dissipée et fait des études de droit. Il achète en 1652, une charge de maître des eaux et Forets. A la mort de son père, en 1657, il hérite des deux charges de celui-ci. Mais c’est un fonctionnaire négligent. Il n’est pas aimé de Louis XIV. Il est protégé successivement par Fouquet, de 1958 à 1661, puis en 1664, par le duc de Bouillon, seigneur de Château-Thierry. Il publie en 1665 contes et nouvelles en vers, au ton libertin puis en 1668 ses fables en vers, inspirées par Esope. Il devient gentilhomme de la duchesse douanière d’Orléans (Marguerite de Lorraine) au palais du Luxembourg, à Paris. A la mort de celle-ci, en 1672, il va chez  Madame de la Sablière jusqu’en 1693. Il rentre au service du banquier Hervart. En 1684 il est élu à l’Académie française. Il meurt le 13 avril 1695 à Paris. Il s’est marié en 1647 avec Marie Héricart (âgée de 14 ans) qui lui donne un fils, Charles. Ses principales oeuvres sont: Adonis en 1658, Elégie aux nymphes de Vaux en 1661, Ode au roi en 1663, en faveur de son protecteur Nicola Fouquet que Louis XIV venait de faire arrêter.

                              

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×