LA PREHISTOIRE

 

                               

                        début de l’homme à la naissance de l’écriture




LE PALEOLITHIQUE:

Date

Nom

Origine

Représentant

Outils (fabriqués)

Art pariétal

-33 000 ans

Périgordien ancien (ou inf.)

du Périgord (Dordogne)

Homme de Combe Capelle

début des outils en os

Avant train ou tête d'animaux : La Ferrasie (néandertalien ?)

-30 000 ans

Aurignacien

d'Aurignac, en Haute Garonne

Homme de Cro-Magnon

pointes de sagaie en os

Ligne cervico-dorsale : Isturitz (64), Gargas (65), Pair-non-Pair (33)

-20 000 ans

Périgordien supérieur

du Périgord (Dordogne)

Homme de La Gravette

aiguille à chas en os (*)

Crinières, oreilles : LascauxPech-Merle (46) (24),

-15 000 ans

Magdalénien

de La Madeleine (à Tursac en Dordogne)

Homme de Chancelade

importante industrie osseuse, dont les harpons à barbelures, lanceurs

Animaux reposant sur le sol : Font de Gaume et Combarelles (24), Niaux (31), Altamira (de l'autre coté des Pyrénées)

            Les origines de l’homme moderne remonte à environ –3 ou -4 millions d’années  avec l’apparition de l’Australopithèque (Lucy) en Afrique, puis de l’Homo habilis entre –2 à -1 million d’année, toujours en Afrique. Il vivait de cueillette, de pêche et chasse, c’était un nomade et il utilisait des outils en pierre taillée. Entre –1 million et –400000 ans c’est l’Homo erectus qui colonise l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Il découvre le feu et utilise des outils plus perfectionnés, c’est encore un nomade. En –100000 environ apparaît l’homme de Néandertal, Homo Sapiens (homme qui sait), C’est aussi un nomade et il enterre ses morts. A environ –400000, apparaît l’Homme de Cro-Magnon, Homo Sapiens Sapiens, c’est aussi un nomade, peintures  dans les grottes (art pariétal), il est le descendant de l’Homme moderne. L'homme de Néandertal et l'homme de Cro-Magnon ont vécu ensemble, une partie de leur existence.       

                                                          
                                            évolution de l'Homme depuis l'Australopithèque jusqu'à l'Homme moderne

L’HOMME DE NEANDERTAL :


            Son nom provient de la vallée du Neander, en Allemagne, près de Düsseldorf, où des restes fossilisés ont été retrouvés en 1856.       
            Il est apparu il y a environ –100000 ans. C’était un nomade qui vivait de cueillette, de pêche et de chasse. Il fabriquait ses outils, pointes, racloirs, couteaux. Il vivait dans des grottes ou sous des abris rocheux, mais également dans des huttes armées de baliveaux (long morceau de bois), d’os et de défenses de mammouths, couvertes de peaux. Il enterrait ses morts. Il pratique des rites de magie. Son aspect physique était :

                        -un cerveau plus volumineux que celui de l’Homme moderne : environ 1500 ml contre 1400 ml.

                        -bourrelet sus-orbitaire saillant.

                        -os du nez fortement relevés.

                        -mandibules massives.

                        -menton fuyant.

                        -il mesurait environ 1,60 m et était robuste.

            Le squelette du néandertalien est assez proche du nôtre. Il a un puissant système musculaire. Sa disparition pose une énigme . On sait qu’il a coexisté avec l’Homme de Cro-Magnon pendant au moins cinq mille ans en France. 


p8130006-1.jpg

                                                                          différentes haches en pierre

               

                                        

                                                                             quelques outils préhistoriques


L’HOMME DE CRO-MAGNON : 

            Son nom vient d’un petit abri sous roche situé sur la commune des Eyzies-en-Tayac en Dordogne. La première découverte remonte à 1868 et est dû à Louis Lartet qui  découvrit cinq squelettes (trois hommes, une femme et un enfant).
 
            L’Homme de Cro-Magnon apparaît vers –40000 ans. Il était de grande taille, entre 1,70m et 2m. Il vivait de cueillette, de chasse et de pêche. Il c’est peu à peu sédentarisé. Ses outils pour la chasse et la pêche se sont perfectionnés (Harpons propulseurs, lances…). Il coud ses vêtements en peaux de bêtes et pour cela il utilise des aiguilles en ivoires ou en os. L’homme de Cro-Magnon est l’ancêtre de l’Homme Moderne. Il nous a laissés beaucoup de vestiges de ses habitations, de son mode de vie. C’était un inventeur, un créateur et un artiste. Il a peint différentes grottes (Lascaux, Pech-Merle, Niaux…). Il a conquit le monde entier (Asie, Europe, Amérique, Australie…) en s’adaptant à son nouvel habitat.  
 


La place de la femme

    La place de la femme dans le paléolithique reste à affirmer. Les maintes découvertes ne permettent pourtant pas de lui attribuer un rôle précis. Leurs taches supposées étaient d’assurer la reproduction de l’espèce et l’éducation des enfants mais aussi de pourvoir à la survie du groupe par la cueillette ou le ramassage de coquillages, confectionner des vêtements et certains outils.


La place de l’homme

    L’image de l’homme est celle de quelqu’un qui va chasser le gros gibier, qui pêche. Il confectionne ses propres outils pour la chasse ou pour se défendre contre les animaux ou les autres clans. Quand le nombre de femmes est insuffisant, il par en « kidnapper » dans le clan voisin. On pense que c’est lui qui s’occupe du feu et qu’il peint dans les grottes ou qu’il confectionne des statuettes, représentant souvent une femme.

     

           


                            

                                   propulseur                                                                                harpons et aiguilles



                                                                              
             crâne de Cro-Magnon (28000 ans)                                                  crâne de l'homme de Néandertal


 le crâne de l'homme de Néandertal est plus volumineux que celui de l'homme de Cro-Magnon.



L'ART :

                 
                                                     tableau de datations des peintures rupestres



 

                                                
                      Lascaut   homme                                                             Lascaut   salle des taureaux


                     
 
                       Lascaux le puit                                                                                       
 Perch-merle  le cheval 


                                     
 
          Perch-merle tête d'ours gravée                                                                        Niaux    bouquetin du  Salon Noir

                                                                                                             
                                 
Niaux  cerfs et chevaux du Salon Noir                                                                                grotte Chauvet: main négative


                                     
grotte de Chauvet chevaux dans la chambre Hillaire                                                          grotte Cosquer   pingouins

 


     L’idée la plus répandu concernant ces représentations a pour rapport la chasse. Soit pour initier les jeunes à identifier l’animal et ou il faut le frapper pour le tuer. Une autre théorie  a été mise à jour : l’image d’un culte, de chamanisme. Toutes ses grottes ne servirent pas de refuges mais de "sanctuaire".
 


                                                   
  dame de Brassempouy  est                        Vénus de Willendorf                Vénus de  Lespugne
l'un des plus vieux visage connu.
                                                                  

 

 La Vénus de Willendorf est une statuette préhistorique qui date d'environ 23,000 ans avant notre ère, soit de l'époque paléolithique. Elle représente une femme nue de forte taille debout. La tête de la sculpture est finement travaillée et recouverte de mailles. Le visage est presque caché en totalité. 

 Elle mesure 11 cm. Elle est connue sous le titre de Vénus de Willendorf, comme les plus célèbres vénus de l'art hellénistique qui portent le nom du lieu où elles ont été retrouvées.  La statuette a été découverte en 1908 sur le site d'une ancienne briqueterie à Willendorf, petite ville située près de Krems. Elle est conservée aujourd’hui au Musée d'histoire naturelle de Vienne.
 

La Dame de Brassempouy   

    Ce minuscule fragment d’ivoire sculpté (36,5mm.) a acquis grâce à la photographie un statut d’œuvre d’art majeur. Il représente, dans un style réaliste en contraste total avec la Vénus de Lespugne, une tête de jeune femme, soigneusement coiffée, presque un portrait si la bouche n’avait pas été omise. Et cette omission, compte tenu de la virtuosité du sculpteur n’est pas un oubli. Il donne à cette œuvre un caractère troublant, énigmatique ou mystérieux qui n’est pas étranger à l’attrait qu’elle exerce.  (Grotte du Pape - 21 000 ans avant J.-C.)

          Les femmes paléolithiques représentent, selon les interprétations, des femmes enceintes ou enfantant. Mais elles sont interprétées le plus souvent simplement comme des femmes voluptueuses, objet de convoitise et de pratiques sexuelles.

 

- Une autre théorie basée sur le culte de la « Grande Déesse », et le matriarcat au sein de ces groupes expliquerait ces nombreuses représentations féminines.


LE NEOLITHIQUE :

   Il est appelé aussi pierre polie, et il s’étend de –4500 à –1800 ans. Le polissage de la pierre est connu depuis le paléolithique supérieur (-35000 à –10000 ans). Le climat devient plus clément. Maintenant les hommes sont de plus en plus sédentarisés. Il vit toujours de cueillettes, de chasse et de pêche. Il commence à domestiquer certains animaux (chèvres, moutons, porcs, bœufs…) et c’est aussi les débuts de l’agriculture, principalement des céréales (blé, orge, légumineuse). Avec ses progrès, la démographie est en hausse.

De
Limite supérieure

à
Limite inférieure

Les différentes périodes et les avancées humaines

- 3 950

- 4 500

Néolithique final

 

- 4 500

- 5 300

Néolithique moyen

 

- 5 300

- 6 500

Néolithique ancien

Les pierres polies, la céramique

de - 9 500
à - 6 500

de -12 000
à - 9 500

Mésolithique ou Epipaléolithique

L'élevage
La sédentarisation
L'agriculture

 

       Il pratique des rites religieux et dresse des dolmens(tombes collectives) et des menhirs. Son habitation, dans la plupart des cas, est une hutte faite de rondins de bois et le toit est fait de feuillage. Vers la fin du néolithique, l’homme commence à maîtriser la fabrication du cuivre et il s’achemine tout doucement vers la fabrication d’autres métaux tel que le cuivre et plus tard le fer.


    Il perfectionne ses outils de chasse, arcs, flèches, ainsi que les instruments pour l’agriculture, haches, herminettes, meules à grains, couteaux. Il apparaît aussi les premières poteries.


                                  
     
                hache polie                                   
                               pointes de flèches                                                                

                                   
                                                           hache-marteau 

 
                                                                                   
 
                   faucille                                                                                   meule


                 
                   vase  décoré                                                                                    pot peint


                                          
                    menhir                                                                                   dolmen


    
              allée couverte




                                            


                                                        
                                                                                                                 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site