La Reynie

 


LA REYNIE: Gabriel  Nicolas (Limoges 1625 - 1709 Paris).
           Gabriel Nicolas est né  à Limoge dans une famille de  robe pauvre et mal pourvue. En 1645, il fait un riche mariage et prend le nom de La Reynie. Il est magistrat au tribunal d'Angoulême puis président  à Bordeaux. Il résiste à la Fronde et sert d'intendant au gouverneur de Guyenne, le duc d'Epernon, qui le fait connaître la cour. En 1661 il achète, 320 000 livres, la charge de maître des requêtes au Conseil du roi. En 1667, pressentie par Colbert, il prend la nouvelle charge de lieutenant de police de Paris, charge qu'il assumera pendant 30 ans. Il devient conseiller d'Etat en 1680. La Reynie va assainir Paris et rétablir l'autorité royale en commençant par mettre au pas le gouverneur de Paris, les titulaires de fiefs enclavés dans Paris, le Parlement (pour ses décisions en matière police), le prévôt des marchands et la municipalité parisienne. Dans les grandes affaires criminelles, il est juge ou procureur. Paris avait quatre polices, les commissaires, les archers et exempts du guet, la compagnie du lieutenant criminel et la prévôté de l'Ile. Il regroupe ces quatre polices et en devient le chef. Il organise un réseau d'indicateurs rémunérés. Il s'occupe aussi de la lutte contre les incendies, de la délinquance, des inondations, de la police économique, des mœurs etc. A cette époque Paris est la ville la plus sale d'Europe, mais en quelques années, la Reynie va en faire  la ville la plus propre d'Europe en la débarrassant de la cour des miracles, en la pavant, en l'éclairant (d'où le nom de ville lumière), le nettoyage quotidien des rues et grâce aussi à l'adduction d'eau. Il revend sa charge de lieutenant de police après trente ans de service. Il meurt à Paris en 1709. 
 

                         

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×