Lebrun

 


LEBRUN : Albert, François (Mercy-le-Haut 1871 - Paris 1950).
          IIIème République de 1870 à 1940. Quinzième président de la IIIème République du 10 mai 1932 au 10 juillet 1940. C’est un polytechnicien et ingénieur des Mines. Il est député modéré de la Meurthe-et-Moselle de 1900 à 1920. Il occupe divers postes ministériels, notamment au sein du ministère Clemenceau de 1917. En 1920, il entre au Sénat et il devient son président en 1931. Le 10 mai 1932, après l’assassinat de Paul Doumer par Gorgouloff, un russe blanc, il est élu président de la République. Il est réélu à ce poste le 5 avril 1939. Il sera le dernier président de la IIIème République. Honnête et effacé, il s’efforça de ne jamais influencer les affaires politiques, même à la veille de la guerre de 1940. Son mandat est marqué par la montée des périls. L’avènement du national-socialisme en Allemagne enlève tout espoir d’une Europe pacifique. L’action diplomatique de la France s’oriente alors vers un rapprochement avec la Grande Bretagne face à la formation de l’axe, Rome-Berlin. Mais la classe politique, comme la société française dans son ensemble est profondément divisée entre les partisans de l’apaisement et les partisans de la résistance aux prétentions allemandes en Europe. Une première crise grave est résolue par les accords de Munich des 29 et 30 septembre 1938. L’invasion de la Pologne, le 1er septembre 1939, par l’Allemagne, déclenche la deuxième Guerre mondiale. Les questions internationales ne dominent pas complètement la politique intérieure. La formation du Front populaire à partir de 1934 et sa victoire aux élections législatives de 1936 reste un évènement marquant des dernières années de la IIIème République. Replié à Bordeaux  lors de l’avance des Allemands, il se soumet au vote de l’assemblée, du 10 juillet 1940, donnant les pleins pouvoirs au maréchal Pétain (le vainqueur de Verdun). il refusa de démissionner. Cet acte constitutionnel met fin à la  IIIème République. Il fut déporté du 27 août 1943 au 6 octobre 1944. Il meurt le 6 mars 1950 à Paris. Il s’est marié en 1902 avec Marguerite  Nivoit.

                          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site