Mirabeau

 


MIRABEAU: Honoré, Gabriel, Riqueti, comte de (Le Bignon 1749 - Paris 1791).
          Il descend d’une vieille famille italienne installée en Provence. Après une jeunesse tumultueuse, qui est marquée par des démêlés avec son père, qui le fait emprisonner plusieurs fois. Il est élu député du tiers état en 1789.  Par son éloquence, il s’imposa à l’Assemblée. Il apparaît comme le défenseur de la nation contre les privilèges et l’absolutisme royal. Il est l’instigateur de la mise à la disposition de la nation des biens du clergé. Le 23 juin 1789, il obtient une grande popularité en refusant d’obtempéré aux ordres de Louis XVI. Mais plus tard, comprenant le danger des réformes trop brutales, il tenta de sauver la monarchie. Il est introduit à la cour, ou il reçoit du roi des subventions  pour protéger, à l’Assemblée nationale, les intérêts royaux sans cesser de défendre les principes révolutionnaires. Son éloquence est reconnue de tous, même de ses adversaires. Accusé de trahison, il meurt brusquement, le 2 avril 1791, avant que son double jeu ne soit connu.

                              

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×