Monet

 


 MONET : Claude, Oscar (Paris 1840 – Giverny 1926). 
          Il est né le 14 novembre 1840 à Paris. Des 1845 la famille s’installe au Havre où son père tient un commerce d’articles coloniaux. En 1858, il rencontre Eugène Boudin auprès de qui il travaille sur la côte normande. Sa famille n’est pas opposée à ce qu’il devienne peintre. Il suit des cours à l’Académie Suisse de Paris. Il fait la connaissance de Pissarro et de Cézanne. Il fait son service militaire en Algérie ou il contacte une typhoïde et est rapatrié en France. En 1862, il suit des cours à l’école des Beaux Arts de Paris. Il fréquente le Café Guerbois où se rendent les artistes tels que Zola, Manet, Sisley, Renoir… A partir de 1863, il peint en plein air dans les environs de Paris ou sur la côte normande. Pendant la guerre de 1870, il se réfugie à Londres. A la fin de celle-ci il s’installe à Argenteuil. En 1874, il participe à la première exposition impressionniste dans l’atelier de Nadar. Mais le succès n’est pas présent et Monet est désespérément pauvre. Il habite où la vie n’est pas chère et après Argenteuil ça sera Vétheuil puis Poissy et enfin Giverny. Vers les années 1880, ses œuvres commencent à attirer le public et les critiques. Le succès étant au rendez-vous, Monet devient riche et peut acheter la maison de Giverny et il commence les travaux pour la création du bassin des nymphéas. Dans les années 1890, il peint toute une série sur les cathédrales, notamment celle de Rouen, de meules et de peupliers. Il peint une série sur les nymphéas de son jardin, qu’il a conçue et qu’il s’occupe personnellement. Atteint par la cécité, il est opéré en 1923.  Il meurt le 5 décembre 1926 d’un cancer du poumon. Il est enterré au cimetière de Giverny. Il s’est marié une première fois avec Camille Doncieux et deux enfants naissent de cette union ( Jean 1867 et  Michel 1878). En seconde noce il épouse Alice Hoschédé en 1892. Ses principales œuvres sont  Déjeuner sur l’herbe 1865, La Liseuse 1872, Impression soleil levant 1873, Régates à Argenteuil 1875,  les séries des Meules de foin, de la  Cathédrale de Rouen et des Nymphéas.

                                

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×