Montcalm

 


MONTCALM:  Louis, Joseph seigneur de Saint-Véran, Candiac, Tournemine, Vestric, Saint-Julien et Arpaon, baron de Gabriac, marquis de  (château de Candiac 1712 - Québec 1759).
           Il est né le 12 février 1712 près de Nîmes, il est issu d’une vieille famille du Rouergue. A neuf ans il reçoit une commission d’enseigne dans le régiment Hainaut. Huit ans plus tard il achète une commission de capitaine dans le même régiment. Il participe à la guerre de succession de Pologne et à celle d’Autriche. En 1743 il a la charge de colonel du régiment d’auxerrois et l’année suivante il reçoit le titre de chevalier de Saint Louis. En 1756 il est envoyé à Québec comme commandant  des troupes françaises en Amérique du Nord et il est nommé maréchal  de camp pour les opérations en Nouvelle France. Peu après son arrivée il s’empare du fort  d’Oswego  rétablissant  la jonction entre les Grands Lacs et le Saint Laurent. Les Anglais reprennent l’offensive en 1758. Cette même année il est promu lieutenant général (2ème grade dans la hiérarchie militaire française). Montcalm est abandonné par  Louis XV qui ne lui envoie aucunes troupes se trouve inférieur en nombre face aux Anglais. En 1759 attaqué par 40000 Anglais, commandé par le général Wolfe, et protégé par la flotte de l’amiral Saunders. Montcalm ne possède que de 6000 hommes. Les français résistent pendant trois mois aux assauts anglais mais dans la nuit du 12 au 13 septembre le général Wolfe réussi à établir une tête de pont. Montcalm venu pour libéré celle-ci est touché mortellement ainsi que le général Wolfe. Il meurt le 14 septembre. Québec capitulera 4 jours plus tard. Cette défaite sonne le glas à la conquête française au Canada. En 1734 il se marie avec Angélique Talon-du-Boulay, ils auront 10 enfants dont 6 survivront.

                                 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×