Niepce

 


NIEPCE: Joseph , dit Nicéphore (Chalon-sur-Saône 1765 - Saint-Loup-de-Varennes  1833).
         Il est né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône dans une famille bourgeoise aisée dont le père est avocat conseillé du Roi et receveur des consignations du Châlonnais. En 1876, destiné à la prêtrise, il entre au collège de  l’Oratoire d’Angers où il se passionne pour la physique et la chimie. C’est en 1787 qu’il prend le prénom de Nicéphore. En 1788 il quitte l’Oratoire pour entrée dans la Garde Nationale de Chalon-sur-Saône. Entre 1792 et 1794 il s’engage dans l’armée révolutionnaire et participe aux campagnes du sud de la France et en Sardaigne. Malade il quitte l’armée et habite Nice où son frère aîné, Claude, le rejoint. En 1801 il rentre à Chalon. Avec son frère ils inventent le « pyréolophore »,  moteur à explosion pour la propulsion  des navires et ils s’inscrivent au concours pour le remplacement de la machine de Marly. Ils inventent la draisienne avec siège réglable et ils font la culture de Pastel pour extraire l’indigo que la France a besoin. En 1816 Nicéphore se lance seul dans la recherche sur la fixation d’images projetées au fond des chambres obscures. En 1822 il obtient la copie d’un dessin par l’action de la lumière sur une plaque de verre enduite de bitume de Judée. Il ne cesse d’améliorer son procédé et en 1826 il réussit à graver une image sur une plaque de cuivre. En 1829 il s’associe avec Louis Daguerre pour commercialiser son procédé, mais celui-ci accapare la gloire (car il habite Paris et Nicéphore à Chalon) et tire profit du « daguerréotype ». Le mot photographie apparaît en 1839. Niepce meurt subitement le 5 juillet 1833 à Saint-Loup-de-Varennes, sans que ses inventions lui soit reconnues. Il est marié à Agnès Roméro et ont deux enfants dont un qui meurt en bas âge.

                         

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×