Philippe II

 


PHILIPPE  II : Auguste ou le conquérant : (Paris 1165 - Mantes 1223).
          Capétien (Capétien direct). Roi de France (1180-1223). Fils unique de Louis  VII  et d’Adèle de Champagne. Il est sacré en 1179, puis roi en 1108. Il engage la lutte contre les Plantagenêt, les rois d’Angleterre et ducs de Normandie, dont la puissance et les possessions française d’Aliénor d’Aquitaine sont une menace permanente pour les Capétiens. Il oblige Henri  II  à lui céder une partie du Vermandois (traité de Châteauroux en  1187), puis le Berry (capitulation d’Azay-le-Rideau en 1189). Richard Cœur de Lion succède à Henri  II. Le roi accepte de prendre la tête avec Richard Cœur de Lion de la troisième croisade (1189). Philippe rembarque pour la France en 1191. Richard le bat à Freteval (1194) puis à Courcelles (1198), mais Richard est tué à Châlus en1199. Le roi de France fait condamner Jean sans Terre, nouveau roi d’Angleterre par le biais du droit féodal, à la confiscation de ses  fiefs (1202). Jean forme une coalition que Philippe et son fils Louis battent chacun de leur côté; Jean sans Terre est vaincu à la Roche aux Moines, et Otton  IV  de Germanie à Bouvines en 1214. Sous son règne, Philippe  II  a multiplié la surface de son domaine royal par quatre. L’hérésie cathare “ est combattue par Simon de Montfort. Veuf d’Isabelle de Hainaut, il se remarie avec Isambour de Danemark qu’il répudie le lendemain de ses noces. Ensuite il prend pour épouse Agnès de Méranie. Sur plainte de la cours du Danemark, le pape Innocent  III  jette l’interdit sur la France (1200). Philippe feint de reprendre Isambour et la sentence est levée. Il meurt le 14 juillet 1223 à Mantes. Pour la première fois une dépouille royale est exposée au peuple.

                           

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site