Rabelais

 


RABELAIS
: François (1494 la Devinière - Paris 1553).
          Il est né vers 1494 dans le hameau de La Devinière, près de Chinon, dans une famille aisée dont le père est avocat à Chinon. En 1511 il entre comme novice chez les franciscains près d‘Angers, il y reçoit une formation de théologie, il y reste jusqu’en 1518. En 1519 il est au couvent du Puy-Saint-Martin à Fontenay-le-Comte et il devient moine vers 1520. En 1521 il se passionne pour le grec et entretient une correspondance en latin et en grec avec Guillaume Budé (créateur de la bibliothèque de Fontainebleau qui deviendra plus tard bibliothèque nationale), et il étudie le droit mais peu de temps après on lui retire ses livres de grec sur ordre de la Sorbonne qui interdit l’étude de l’Ecriture dans les textes originaux. En 1525 il obtient du pape Clément VII  de passer dans l’ordre des Bénédictins. En 1528 il voyage à travers la France et il fréquente les universités de Bordeaux, Toulouse, Orléans et Paris et il prend l’habit de prête séculier. En 1530 il s’inscrit à la faculté de médecine de Montpellier et il est bachelier cette même année. En 1532 il est nommé médecin à l’Hôtel Dieu de Lyon et cette même année il publie sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier (anagramme de François Rabelais), "Pantagruel" qui est condamné par la Sorbonne. En 1534, il accompagne l’évêque de Paris, Jean du Bellay, à Rome et il publie "Gargentua" qui lui aussi est condamné par la Sorbonne. Entre 1535 et 1536 il séjourne à Rome et obtient du pape Paul III l’absolution pour avoir quitté le froc bénédictin. En 1536 il passe à Montpellier la licence et le doctorat et il enseigne et exerce la médecine à travers la France et il pratique la dissection des cadavres, peu pratiqué à l’époque. En 1543 il est Maître des Requêtes du Roi et en 1545 il obtient le privilège de François Ier d’imprimer librement ses livres pendant dix ans. L’année suivant, il publie son "Tiers Livre" ou il renonce à la satire religieuse et aux violentes attaques contre la Sorbonne, ce qui n’empêche pas la condamnation du livre par la Sorbonne. Il va à Metz et il y  devient médecin. En 1550 il obtient auprès d’Henri II le privilège pour la réimpression de ses ouvrages. En 1552 il publie le "Quart Livre" qui est condamné par le Parlement. Il meurt à Paris le 9 avril 1553. Malgré qu’il fut moine, Rabelais a eu trois enfants qu’il fit reconnaître par l’Eglise.

                              

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×