Racine

 


RACINE: Jean (La Ferté-Millon 1639 - Paris 1699).
          Il est né l e 22 décembre 1639 à La Ferté-Million, dans l’Aisne, dans une famille de petit bourgeois, dont le père est fonctionnaire des impôts. Il devient très vite orphelin, il pert sa mère à deux ans et son père à quatre ans. C’est ses grands-parents  paternels qui le recueille. A la mort de son grand-père en 1649, sa grand-mère entre au couvent de Port-Royal. C’est dans le monastère de Port-Royal que le jeune Jean va recevoir une éducation janséniste. Il y apprend le grec et le latin ainsi que la littérature. En 1655 il entre aux Granges ou il reçoit le même enseignement qu’a Port-Royal avec le droit en supplément. En 1658 il entre au collège d’Harcourt, qui est dirigé par des jansénistes, et il y apprend la philosophie. Sa famille le destine à la vie religieuse, mais il songe à devenir poète et auteur de théâtre. Il s’éloigne peu à peu du janséniste. Il compose des odes pour le roi et il reçoit une pension de 600 livres pour son ode sur la convalescence du roi. En 1663 il se lie d’amitié avec Boileau et  Molière l’accueille et monte sa première tragédie Thébaïde en 1664. C’est à partir de ce moment que la rupture avec Port-Royal est consommée. En 1665 c’est la rupture avec Molière au sujet de sa tragédie Alexandre qui est jouée par la troupe de l’Hôtel de Bourgogne (futur Comédie Française). Entre 1667 et 1677, il écrit ses plus grands chefs-d’œuvre (les Plaideurs 1668, Britannicus 1669, Bérénice 1670, Iphigénie 1674, Phèdre 1677). Cette même année, il se réconcilie avec Port-Royal. Il est élu à l’Académie française en 1673. Il renonce au théâtre et en 1677 il est historiographe du roi. A la demande de Madame de Maintenon, il compose pour les jeunes filles de Saint-Cyr, Esther qui est représenté pur la première fois le 26 janvier 1689, c’est encore un succès et en 1690 il est nommé gentilhomme ordinaire du roi. Toujours à la demande de Madame de Maintenon, il écrit Athalie en 1691et là encore c’est un succès. Il meurt le 21 avril 1699 à Paris, d’une tumeur de foie. Il est enterré à Port-Royal puis après la destruction de celle-ci ses cendres seront transférées à l’église Saint-Etienne-du-Mont  à Paris. Il s’est marié en 1677 avec Catherine de Romanet et aura sept enfants dont quatre de ses cinq filles seront religieuses. 

                                    

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×