Richelieu

 


RICHELIEU : Armand Jean du Plessis, cardinal de ( Paris 1585 – Paris 1642).   
          Il voit le jour le 9 septembre 1585 d’un père grand prévôt de la noblesse poitevine et d’une mère fille d’un grand avocat parisien. Alors qu’il n’a que cinq ans son père meurt au combat pendant les Guerres de Religion. Il fait ses études au Collège de Navarre de Paris pour étudié la philosophie. Puis il se destine à la vie militaire mais il doit y renoncer car son frère Alphonse abandonne l’évêché de Luçon pour devenir moine. Pour garder cet évêché, offert par Henri III,  avec toutes ses revenus, Il va à Rome pour rencontrer le pape Paul V afin d’obtenir la dispense d’âge pour devenir évêque. Il obtient cette fonction en 1607. Aux Etats Généraux de 1614 il représente son ordre. Lors de son discourt, il séduit la reine Marie de Médicis, alors Régente du royaume. En 1616 il rentre au Conseil en tant que secrétaire d’Etat de l’Intérieur et à la Guerre. Puis après la chute de Concini, il tombe en disgrâce et suis la reine en exil à Blois. Malgré cet éloignement de Paris, il se tient au courant  sur toutes les affaires de l’Etat. En 1622 il est nommé cardinal et il devient Chef du Conseil du Roi (notre 1er ministre), il y restera dix huit ans. Pendant ces années de pouvoir, Richelieu poursuivit deux objectifs : Restaurer l’autorité Royale et affirmer la force de l’Etat. En premier lieu il se préoccupa de la question des protestants. Depuis l’Edit de Nantes (1598), ceux-ci possèdent des  places fortes (La Rochelle, Saumur, Privat…). Il commença à retirer les privilèges aux R.P.R. ( religion prétendu  réformée). En 1628 il assiège la Rochelle ( février à octobre), en construisant une digue empêchant tout ravitaillement par la mer  de la marine anglaise. A l’issu de cette campagne il est fait duc et Pair de France. Il su aussi « museler » la noblesse, interdit les duels et augmenter la Taille (impôt pour l’effort de guerre). Sa politique étrangère consiste à affaiblir l’Autriche en s’alliant aux protestants Allemand et il organise le mariage d’Henriette de France, sœur de Louis XIII, avec Charles I d’Angleterre. En 1625, il occupe la Valteline (vallée entre le nord de l’Italie et le sud de la Suisse), charnière entre les Habsbourg d’Autriche et ceux d’Espagne. Il prend la Lorraine pour parer à une invasion  à l’Est. Il rentre en conflit (1635) avec la Guerre de Trente ans (1618-1648). Après des déboires au début de ce conflit la France se redresse (conquête de l’Alsace sur les Impériaux allemands, prise d’Arras, entrée de Perpignan….). Mais Richelieu ne verra pas la fin de ce conflit car il meurt d’épuisement  à Paris le 4 décembre 1642. Il recommande au roi,  Mazarin. Gand Amateur d’art et de littérature il fonda l’Académie Française en 1634, agrandit la Sorbonne (où est son tombeau) et il construit le Palais Royal et aussi l’Imprimerie Royale en 1640.

                                  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×