Trochu et Gambetta

 


TROCHU:
Louis, Jules (Le Palais Belle-Ile 1815- Tours1896).
          Il est né le 12 mars 1815. Président du gouvernement de la Défense nationale du 4 septembre1870 au 17 février 1871Il fait ses études à Paris. En 1835 il rentre à l'école militaire de Saint Cyr. Il devient aide de camp du général  Bugeaud  (1843 à 1846 ). En 1848 il vote contre  Louis Napoléon à la présidence de la république. Pendant la guerre de Crimée (1856-1859), il est promu général de brigade puis  il participe à la guerre d'Italie. Pendant la guerre de 1870 il est nommé Gouverneur de Paris. Après la défaite de Sedan, il préside le Gouvernement de la Défense nationale. Le 19 janvier 1871 avec une armée de volontaires il tente de percé le blocus allemand mais échoue (bataille de Buzenval). Il démissionne le 22 janvier. Il est élu député dans le Morbihan. Il quitte la scène politique en 1872. Il décède le 16 octobre 1896 à Tours. Victor Hugo le désigna par cette remarque cinglante : « Trochu, participe passé du verbe Trop Choir ».

 

GAMBETTA : Léon (Cahors 1838- Ville d’Avray 1882).
          Il est né le 2 avril 1838 d'un père immigré italien et d'une mère gasconne. Il fait des études au petit séminaire puis au lycée de Cahors ou il passe et réussit son baccalauréat. Il  fait des études de droit  et obtient sa licence et devient avocat. Il prend la nationalité française à l'âge de 21 ans. En 1869 il est élu député à Paris et  Marseille. Pendant la guerre franco-prussienne il fait partie de Gouvernement de la Défense nationale. Pendant le siège de Paris il s'envole en ballon pour rejoindre Tours (7 octobre) et tenté de soulever une armée. Mais cette initiative échoue. En 1871 il est élu député de la Seine. Il est de nouveau réélu députe du 20ème arrondissement de Paris mais sa popularité baisse et il est contraint lors d'une réunion électoral de quitter la tribune. Lors des élections présidentielles de 1879, il obtient que très peu de suffrages. Il est nommé président de la Chambre des députés (1879-1881) puis président du Conseil et ministre des Affaires étrangères (14 janvier 1881- 30 janvier 1882) sous la présidence de Jules Grévy . Il meurt d'une crise d'appendicite aiguë le 31 décembre 1882  à Sèvre à l'âge de 44 ans.


                               

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×