Bleriot

 


BLERIOT: Louis, Charles, Joseph (Cambrai 1872 - Paris 1936).
          Il est né le 1 juillet 1872, dans l’ancien hôtel de Coteau de Semancourt. Il fait ses études à l’institut Notre Dame de Cambrai. Il prépare l’entrée à l’Ecole Centrale des arts et manufactures et il en ressort diplômé à 23 ans. Il crée aussitôt son entreprise d’accessoires d’automobiles pour exploiter son invention: le phare à acétylène. Il se passionne pour les techniques nouvelles et en particulier sur les avions.  En 1904 avec Gabriel Voisin, ils construisent des appareils mais hélas les deux hommes subissent des échecs. En 1907 il construit son premier monoplan le canard qui parvient à bondir puis la libellule puis le Blériot VII monoplan muni d’un moteur de 50 CV et doté d’une hélice à quatre pâles mais celui-ci s’écrase. En 1909 il est au bord de la ruine et vend ses brevets aux Anglais pour financer ses recherches. Cette même année le quotidien le Daily Mail offre une prime de 1000 livres au premier aviateur qui traversera la Manche. Le 19 juillet, le français Hubert Latham tente sa chance mais il est contraint d’amerrir. Blériot décolle le 25 à 4 heures du matin près de Sangatte et après un vol de trente sept minutes il atterrit à Douve. Il crée une école d’aviation. En 1910 il est le premier à recevoir le brevet de pilote.  Cette même année il construit l’Aerobus qui inaugure l’ère du transport des passagers. En 1914 il rachète les usines Spad et il produit beaucoup d’avions pendant la guerre. Après la guerre il se lance dans la fabrication de motos. Il continu à fabriquer des avions, les avions Spad, mais comptant sur les commandes de l’Etat qui révisa son contrat à la baisse, Blériot dû fermer ses usines. Il meurt le 1er août 1936 d’une crise cardiaque. Il a épousé en 1904 Jeanne Alicia Védère. Ils eurent six enfants.

.                         

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×