Clemenceau

 


CLEMENCEAU : Georges, (Mouilleron-en-Pareds 1741 - Paris 1929).
          Il naît le 28 septembre 1741, en Vendée, dans un milieu bourgeois. Son père est médecin.  En 1858, il fait des études de médecine à Nantes, puis à Paris en 1860. Il est externe des hôpitaux de 1861 à 1862. Emprisonné 4 mois à Mazas, pour avoir proclamé la République sur la place de la Bastille. Il exercera la médecine de 1869 à 1885. Au lendemain du 4 septembre 1870 il se lance dans la politique en devenant maire de Montmartre. Il est élu à l’Assemblé en 1871. En 1872 il est enfermé 15 jours à la Conciergerie pour une affaire de duel. En 1876 il est député et il siège à l’extrême gauche de la Chambre. Par la violence de son éloquence, il fait chuter les ministères de Jules Ferry et de Léon Gambetta. Il reçoit le surnom de “Tombeur des ministères “. Il soutint  le général Boulanger mais se retourna contre lui. Il fut impliqué dans le scandale de Panama et il fut battu aux élections de 1893. Il devint le directeur de l’Aurore en 1897. Lors de l’affaire Dreyfus, il publia le “J’accuse” d’Emile Zola. Il devint sénateur en 1902. En 1906 il a le portefeuille de l’intérieur dans le ministère Sarrien. Il est nommé président du Conseil de 1906 à 1909. Il réprima durement les grèves ouvrières, il crée le ministère du travail. Il rompit avec les socialistes. En 1917, Raymond Poincaré fait appel à lui pour former un ministère. Il fit preuve une ténacité dans la poursuite de la guerre, n’hésitant pas à rendre des visites aux poilus dans les tranchées. Il fut surnommé “Le Tigre” et “le Père la Victoire”. En 1920 il se présente comme candidat au poste de président de la République, mais il est battu par Paul Deschanel. Il se retira de la vie politique.  Il meurt le 24 novembre 1929, à Paris, d'une crise d'urémie. Il épouse en 1869, Mary Plummer dont il divorce en 1891. De cette union naissent trois enfants.


                              

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×