François Ier

 


FRANCOIS  Ier: ( Cognac 1494 - Rambouillet 1547).
          Capétien, (Valois-Angoulême). Roi de France de 1515 à 1547. Fils de Charles Valois d’Orléans, comte d’Angoulême, et de Louise de Savoie. Il  épouse Claude de   France, fille du roi Louis XII, en 1514. Un an plus tard, le roi Louis XII n’ayant pas de  fils, la couronne lui échoit comme plus proche parent et comme gendre. C’est un prince robuste, de grande taille, sportif accompli, il a une prestance noble et majestueuse. D’une folle bravoure, on le surnomme le “roi chevalier”. Intelligent, curieux et instruit. Il protège les arts et les lettres. L’état civil est crée en 1539, la langue latine est remplacée par le français dans la rédaction des actes judiciaires et notariés (ordonnance de Villers-Cotterêts). Il attire les artistes (Benvenuto Cellini, Léonard de Vinci), il fait construire les châteaux de Chambord, de Saint-Germain-en-Laye, de Villers-Cotterêts. François Ier entretien une cour fastueuse où se rassemble la haute noblesse, qu’il peut ainsi mieux surveiller. Les courtisans qui évoluent autour de lui, l’influencent diversement: Louise de Savoie, sa mère, ses conseillers Bonnivet, Anne de Montmorency, ses favorites successives, la comtesse de Châteaubriant, la duchesse d’Etampes; la “Belle Ferronnière” n’étant qu’une liaison passagère. Dès le début de son règne il doit continuer les guerres d’Italie. Il remporte sur les Suisses de la Sainte Ligue la bataille de Marignan en 1515. Les Suisses par la “Paix perpétuelle” s’engagent à ne plus combattre la France et à lui fournir des soldats, ce qu’ils feront jusqu’en 1792. Le concordat de Bologne signé avec le pape Léon X permet au roi de France de contrôler le clergé catholique du royaume (1516). A la mort de Maximilien d’Autriche, François Ier se porte candidat au trône impérial, mais c’est Charles Quint  qui est élu en 1519. Les Habsbourg sont maîtres des territoires qui entourent la France; pour conjurer le danger François Ier essaye d’obtenir l’alliance d’Henri VIII d’Angleterre à l’entrevue du Camp du Drap d’or en 1520; c’est un échec. Il est battu à la Bicoque en 1523, où Bayard est mortellement blessé. Le Milanais est perdu. François Ier subit une défaite à Pavie en 1525, où il est fait prisonnier. Captif en Espagne, il signe le traité de Madrid en 1526. A la paix de Cambrai en 1529, François Ier renonce à l’Italie, Charles Quint à la Bourgogne. Le péril subsistant, le roi de France n’hésite pas à se rallier avec les princes protestants allemands et avec les Turcs en 1531. La guerre reprend en 1536, la Provence est envahie, mais les Français sont victorieux à Cérisoles en 1544. Par le traité de Crépy-en-Laonnois avec Charles Quint, François Ier abandonne la Savoie. Le traité d’Ardres met fin au conflit avec Henri VIII d’Angleterre en 1546. François Ier meurt l’année suivante. Veuf il a épousé en secondes noces Eléonore d’Autriche, sœur de Charles Quint, en 1530. Ce grand roi a largement contribué à l’essor de la France. L’afflux des métaux précieux venus du nouveau monde permet le développement des industries de luxes et du commerce, les routes et les canaux sont améliorés et de nombreux péages supprimés. L’économie florissante suscite un engouement pour les arts qui inaugure, avec le règne de François Ier une période appelée la Renaissance. Reste le problème délicat de la religion. Malgré la sympathie qu’a, au départ, le roi pour les idées nouvelles, la Réforme va l’inquiéter et l’affaire des placards (1534) le rejettera dans le camp catholique. Le spectre des guerres de religion se profile à la mort du souverain. Il meurt d’une septicémie le 31 mars 1547 au château de Rambouillet. C'est sous son règne que la France commence à explorer l'Amérique du Nord et principalement le Canada avec Jacques Cartier.

                          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site