Henri IV

 


HENRI  IV
  :  (Château de Pau 1553 - Paris 1610).
          Capétien, (Bourbon). Roi de Navarre de 1562 à 1610. Roi de France et de Navarre de 1589 à 1610. Premier de la dynastie des Bourbon, fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret, reine de Navarre. Elevé dans la religion réformée par sa mère, il mène une vie simple et fruste des petits villageois du Béarn. Il devient le chef du partie des réformés sous la tutelle de Coligny (1568). En signe de réconciliation, Catherine de Médicis lui donne sa fille Marguerite de Valois en mariage en 1572. Au dernier moment, le roi Charles IX le sauve de la Saint Barthélemy. Il doit abjurer en échange sa foi protestante. Il reste trois ans à la Cour, demi captif, mais réussit à déjouer la surveillance un jour de chasse (1576). Il prend la tête de l’armée protestante. La mort du duc d’Alençon, frère cadet du roi, fait de lui l’héritier légitime de la couronne, mais la Ligue catholique choisit le vieux cardinal de Bourbon. Il remporte la victoire de Coutras en 1587. A la suite des états généraux de Blois, Henri III se réconcilie avec lui et il assiège ensemble Paris qui est acquis aux Guise. Henri III le proclame son héritier. Henri III est poignardé par un moine, Jacques Clément, en 1589. Henri repousse le duc de Mayenne à Arques en 1589 puis à Ivry, en Normandie. Il rejette les Espagnols en 1590 après la fameuse charge de cavalerie qu’il rallie à son “Panache blanc”. Le roi d’Espagne réclame la couronne pour sa fille Isabelle, petite fille d’Henri II par sa mère. Le cardinal de Bourbon est devenu pour les catholiques “Charles X”. Alors Henri embrasse la religion catholique à Saint-Denis en 1593, puis se fait sacrer à Chartres et entre dans Paris en 1594. Le pape Clément VIII confirme la conversion du roi et les principaux Ligueurs font leur soumission (Mayenne, Mercœur, d’Epernon, 1595-1598). Les Espagnols signent la paix de Vervins en 1598. Le roi montre un mélange de tolérance, de bonhomie qui cache un sens inné de l’autorité. Il a de nombreuses liaisons (Gabrielle d’Estrées, Henriette d’Entragues, Jacqueline de Bueil, Charlotte des Essarts...). Il entreprend de restaurer la France avec Sully, Villeroy, Jeannin. Il impose l’obéissance aux gouverneurs provinciaux (exécution du maréchal de Biron, en Bourgogne, pour complot avec la Savoie alliée d’Espagne, en 1602). Sully redresse les finances. L’agriculture est favorisée. Champlain fonde Québec en 1608 et le sieur de Monts débarque en Acadie. Henri IV monte une expédition contre le duc de Savoie auquel il enlève Bresse, Bugey, Valmorey, Gex (traité de Lyon en 1601. Il prépare la guerre contre l’Empire et l’Espagne, mais il meurt poignardé par Ravaillac le 14 mars 1610. Il a obtenu l’annulation de son mariage avec Marguerite de Valois pour inconduite notoire de celle-ci en 1599. Il convole alors avec Marie de Médicis, fille du grand duc de Toscane en 1600, dont il aura six enfants.

 

                             

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×