Hugues Capet

 


HUGUES  I
:
Capet: ( 941-  Prasville  996).
          Capétien, roi de France
 (987-996). Fils aîné de Hugues le Grand, duc de France. Il hérite du duché de France, son frère Otton du duché de Bourgogne. Le duché de France est composé du centre du Bassin parisien du pays de France, des pays entre Marne et Seine et de l’Orléanais (Paris, Étampes, Orléans, Sens, Senlis). Ce territoire sera l’embryon de l’expansion du royaume, le noyau de puissance qui permettra d’accroître au fil des siècles le domaine royal qui gardera le nom de France. Capet, ce surnom sans signification connue, sert à désigner la dynastie dont il est le quatrième représentant. Il  défend brillamment Paris contre l’empereur Otton  II  de Germanie (978). Dans le conflit qui l’oppose à Lothaire, il reçoit l’appui  d’Adalbéron, archevêque de Reims. Lothaire disparaît en 986, laissant la succession à son fils, Louis  V , associé au trône depuis 978. Mais ce dernier meurt accidentellement (987). Un seul héritier carolingien subsiste : Charles de Lorraine, frère de Lothaire; très germanique il n’est pas populaire en Gaule. Hugues Capet est proclamé roi à Noyon puis sacré à Reims (ou Noyon ?) (juillet 987). Charles de Lorraine essaye de faire valoir ses droits mais il est capturé et emprisonné (991). Hugues fait sacré son fils Robert  II  de son vivant, rendant la dynastie héréditaire. Il épouse Adélaïde, fille de guillaume  III  Tête d’Etoupe, comte de Poitiers, et d’Emmeline, fille de Rollon de Normandie (970). Il meurt en 996 dans son château (Judéis) près de Chartres.

                            

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×