Jaures

 


JAURES: Jean (Castres 1859 - Paris 1914).
          Il est né le 3 septembre 1859, à Castre, dans une famille bourgeoise du Tarn. Normalien, agrégé de philosophie, il enseigne à l’université de Toulouse. Il se fait élire député de Tarn en 1885. Il est battu aux élections de 1889. Il collabore avec plusieurs journaux d’extrême  gauche dans lesquels il développe les thèse socialistes. Il est élu député de Carmaux en 1893. En 1893, en pleine affaire Dreyfus, il est battu aux élections pour ses convictions dreyfusard. Il se montre favorable à l’entrée des socialistes dans le gouvernement, ce qui provoque la rupture avec Jules Guesde. Aux élections de 1902 il est réélu député du Tarn. Il est l'un des chefs du socialisme  français et un brillant orateur. Il fonda le parti socialiste en 1901 ainsi que le journal l’Humanité en 1904. Il dirige avec Jules Guesde et Edouard Vaillant, le parti socialiste S.F.I.O. Pendant le ministère Clemenceau, il s’oppose avec vigueur à celui-ci. Après l’affaire de Tanger, en 1905 (discours de l'empereur Guillaume II sur le Maroc), il se consacre à la préservation de la paix et tente d’empêcher le déclenchement des hostilités de 1914. Il est assassiné le 31 juillet 1914, quelques jours avant le conflit, par un déséquilibré, Raoul Vilain. Il publiera notamment: Histoire de la Révolution française, en 1898, Histoire socialiste 1789 -1900, en 1901 à 1908, la Commune, en 1907, l’Armée nouvelle, en 1911. Il épouse en 1886 Louise Bois. De cette union naîtront deux enfants, une fille, Madeleine, et un fils, Louis, qui se fera tuer en 1918.

                                   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×