Louis III

 


LOUIS III
: (vers 863 - Saint-Denis 882).
          Carolingien, roi des Francs occidentaux (879-882). Fils aîné de Louis II et d’Ansgarde, il partage la royauté avec son frère Carloman II. Au partage de l’héritage paternel, il reçoit une petite partie des territoires occidentaux de la Neustrie. Hugues l’Abbé, conseiller du roi  Louis II le Bègue, qui exerce véritablement le pouvoir, est l’homme le  plus influent du royaume. Il fait reconnaître Louis  III  et Carloman  II comme rois des Francs d’occident. Pour éviter une guerre, il doit céder à Louis le Jeune, roi des Francs orientaux de Germanie, la Lotharingie occidentale. Sous son règne s’accentue la dislocation de l’héritage carolingien. Un compétiteur étranger à la maison carolingienne, Boson comte de Vienne, beau-frère de Charles II le Chauve, après avoir été proclamé roi de Provence, pense disputer le trône à ses titulaires carolingiens. Mais le pape et les grands ecclésiastiques s’y opposent; pourtant son neveu Raoul Ier sera roi de France. Les Normands ont maintenant une cavalerie qu’ils expédient à travers la campagne et forcent ainsi les défenses des villages. En 879 ils sont à Gand, en 880 à Courtrai. Louis  III remporte cependant la victoire sans lendemain de Saucourt (881), ils dévastent le palais de Charlemagne à Aix-la-Chapelle. Après un règne de trois années, Louis III meurt sans héritier, laissant son frère Carloman II seul roi. A partir de 882, l’expansion normande est irrésistible; les Normands fixent leurs quartiers d’hiver à Condé sur l’Escaut (882), à Amiens (883); en 885 ils seront devant Paris.

                       

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×