Molière

 


MOLIERE: Jean-Baptiste Poquelin dit (Paris 1622 -  1673).
          Il est né en janvier 1622 à Paris dans une famille de marchand tapissier. Son père Jean Poquelin est tapissier du roi. Sa mère meurt en 1632. Il fait ses études au collège des jésuites de Clermont (lycée  Louis le Grand)  jusqu’en 1637  avant de partir à  Orléans faire ses études de droit.  Il  fait des études de droits et obtient le titre d’avocat. En 1643, il fonde, avec un groupe d’ami, les Béjart, la troupe de “l’Illustre-Théâtre”:
c’est un échec retentissant. Il a une liaison avec Madeleine Béjart. De 1643 à 1658 il rejoint, avec les Béjart, une troupe de comédiens ambulants. Il prend la direction de cette troupe et rentre à Paris. Il obtient la protection de Monsieur, frère du roi. L’année suivante, il obtient son premier succès avec"Les précieuses ridicules". A partir de 1661, la troupe se fixe au Palais-Royal. En 1662, il épouse Armande Béjart, de vingt-deux ans sa cadette. On lui reproche d’avoir épousé sa propre fille. Il a un fils Louis, dont Louis XIV est le parrain, mais son mariage est un échec. De 1664 à 1669, il lutte contre le parti des dévots qu’ils veulent interdire "Tartuffe". Miné par les luttes, le travail, il meurt, à cinquante et un ans, sur scène en jouant "le malade imaginaire". En 1680, Louis XIV ordonna la fusion de la troupe de Molière avec celle de l’hôtel de Bourgogne, donnant naissance à “la Comédie française”, La Maison de Molière. Ses oeuvres principales sont : les Précieuses ridicules (1659), l’Ecole des maris (1661), l’Ecole des femmes (1662), Tartuffe ou l’imposteur (1664), Dom Juan (1665), le Misanthrope (1666), le Médecin malgré lui (1666), l’Avare (1668) le Bourgeois gentilhomme (1670), les Fourberies de Scapin (1671), les Femmes savantes (1672), le Malade imaginaire (1673). En 1919 d'après le poète et romancier Pierre Louÿs, Corneille aurait écrit plusieurs pièces de Molière.

                               

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×