Philippe Ier

 


PHILIPPE  Ier  : ( Melun 1052 - Melun 1108).
          Capétien (Capétien direct). Roi de France (1060-1108). Fils de Henri  Ier  et d’Anne de Kiev, il est sacré à Reims, du vivant de son père, en1059 et lui succède un an plus tard à l’age de sept ans. La régence (1060-1066) est assurée par sa mère et par son oncle Baudouin  V , comte de Flandre et ils sont aidés tous les deux par Gervais, archevêque de Reims. Dès sa majorité (1066) il s’efforce, en priorité, à reconstituer le domaine royal. La puissance normande devient menaçante dès que son vassal, le duc de Normandie, devient roi d’Angleterre. Il ne peut y avoir deux rois en France. Philippe  Ier  s’empare du Gâtinais (1068), du Vexin Français (1077) et de la vicomté de Bourges (1101). A la mort de son oncle Baudouin  V  il intervient en Flandre où il soutient la candidature d’Arnould  III  mais il est battu à Cassel (1071) par Robert le Frison qui devient cependant son allié quand Philippe épouse sa nièce, Berthe de Hollande (1072). Il provoque la révolte de Robert  Courteheuse contre son père, Guillaume le Conquérant, en 1078 puis contre son frère Guillaume  II  le Roux. Il sauve le Vexin Français envahi par Guillaume le Conquérant (1087). Celui-ci meurt au cours d’un raid de représailles contre Mantes en 1087. Après avoir répudié sa femme, la reine Berthe de Hollande, il est excommunié par le pape Urbain  II  (1095) pour avoir épousé Bertrade de Monfort. De se fait il ne participe pas à la première croisade. Son fils, le futur Louis  VI  le Gros, fils de Berthe, est associé à la couronne en 1098. Il meurt le 29 juillet 1108 à Melun. Il se fait enterrer  dans l'abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire.

                             

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site