Pompidou

 


POMPIDOU
: Georges, Jean, Raymond (Montboudif 1911 - Paris 1974).
          Vème République depuis 1958. Dix-neuvième président
 de la République du 20 juin 1969 au 2 avril 1974. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de  lettres, professeur, on lui doit une “Anthologie de la poésie française”. De 1944 à 1946 il  fut  chargé de mission au cabinet du général de Gaulle. A  partir de 1948,  il  devint  son  principal collaborateur. De 1946 à 1954, il est maître des requêtes au Conseil  d ’Etat. Il  devint  directeur général de la banque Rothschild de 1956 à 1962. Après le retour de de Gaulle en 1958, il devient directeur de son cabinet, de 1958 à 1959, et  membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1962. Le 4 avril 1962, il succède à Michel Debré au poste de Premier ministre. c’est la première fois qu’un chef de gouvernement en France n’est, ni un parlementaire, ni un ancien ministre, ni même un politique. Il n’est pas non  plus  un ancien résistant, ni un  compagnon   de  Londres,  ni  même  un  membre  de  l’ U.N.R. Il y restera jusqu’au 10 juillet 1968. Il s’impose  petit  à  petit  comme un  Premier  ministre volontaire et habile. Il démissionne le 5 octobre 1962 après le vote de la motion de censure de l’assemblée nationale. Il reforme un autre gouvernement  le 7 décembre. Lors des évènements de mai 1968, il  mène à bien les négociations  avec  les syndicats (accords de Grenelle). Les élections législatives de juin  1968  sont un  succès pour  la majorité. Il est élu député du Cantal en mars 1967 et en juin 1968. Il présente sa démission, comme le veut la tradition, après le résultat des législatives. Il est remplacé le 10 juillet 1968 par  Maurice Couve de Murville. Après la démission de de Gaulle, il décide  de se présenté à la présidence de la République. Il est élu le 15 juin 1969. Son objectif est de conserver les grandes options du gaullisme. Il opte pour une politique européenne et organise un référendum sur l’entrée de la Grande-Bretagne dans le marché  commun. Il s’attache à développer  les  arts et la culture et crée  le centre Beaubourg  (qui porte son nom). Une terrible maladie (septicémie) le terrasse le 2 avril 1974, mettant fin à son mandat. Il s’est marié en 1935 avec Claude Cahour.

                           

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×