Robert II

 


ROBERT  II
:
le pieux (Orléans vers 970- Melun 1031).
         Capétien,
(Capétien direct). Roi de France (996-1031). Fils d’Hugues Capet et d’ Adélaïde de Poitiers. Associé au trône dès 987, il se marie avec Rosala (988), fille de  Béranger, roi d’Italie, et veuve du comte de Flandre, qui lui amène en dot Montreuil-sur-Mer, et ouvre ainsi au domaine royal une fenêtre sur la mer. Il répudie Rosala sans lui rendre Montreuil. Il épouse en seconde  noces sa cousine Berthe de Bourgogne. Le pape Grégoire  V  l’excommunie en raison de leurs liens de parenté. Le roi résiste quatre ans à la condamnation papale. Il se sépare de Berthe (1003) pour épouser Constance de Provence, fille de Guillaume Taillefer, comte de Toulouse. La reine, ambitieuse, avare et acariâtre, est entourée de seigneurs méridionaux, cultivés, poètes qui choquent les gentilshommes du Nord. Robert  II mène de son côté une lutte opiniâtre contre les féodaux  pillards du domaine royal. Il revendique les fiefs contestés et annexe les comtés de Dreux (1015), de Melun (1016), puis  il dispute la succession du duché de Bourgogne(1003-1016). Robert  II  associe son fils Hugues au trône (1017), mais la reine, qui gère les finances du royaume refuse de lui donner le moindre territoire. Hugues se révolte mais meurt subitement (1025). Robert  II  associe au trône son deuxième fils Henri; au grand dam de la reine, qui lui préfère son troisième fils Robert. Le roi se réfugie dans la piété et meurt en 1031.

                             

                             

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×