Charles V

 

CHARLES  V:  le Sage  ( Vincennes 1338 - Nogent-sur Marne 1380 ).
         Capétien, ( Valois ). Roi de France de 1364 à 1380. Fils aîné de Jean  II  le Bon et de Bonne de Luxembourg. Après la bataille de Poitiers où Jean II est fait prisonnier, le jeune dauphin, Charles, exerce le pouvoir (1356). Le trésor est vide, la misère du peuple, les complots de Charles le Mauvais, les ambitions d’Edouard III d’Angleterre, la captivité du roi de France sont les difficultés premières qu’il doit surmonter. Puis il doit faire face aux Etats généraux, à Etienne Marcel prévôt des marchands de Paris, qui fait assassiner les deux meilleurs conseillers du dauphin sous ses yeux. La Jacquerie, révolte des paysans, gronde en Picardie, en Champagne et en Ile de France. Après l’accord de Londres en 1359, signé par Jean II le Bon, qui abandonne la moitié du royaume aux Anglais (1359), Edouard III entreprend de se faire reconnaître roi de France. Ne trouvant qu’hostilité en France, il renonce à ses droits. Le 8 mai 1360, Edouard III, signe le traité de Brétigny (8 mai 1360), ratifié par le traité de Calais (24 octobre 1360), qui permet une trève de neuf ans dans la guerre de Cent ans. Devenu roi en 1364, Charles V , courageux, habile et tenace, impose la paix à Charles le Mauvais en 1364, avec l’aide de Du Guesclin, victorieux à Cocherel. Il se débarrasse des Grandes Compagnies, bandes pillardes, en les envoyant en Espagne. Les Anglais n’occupent plus que quelques villes dont Calais (1380). Charles V meurt le 16 septembre 1380 à Beauté-sur-Marne, sa résidence préférée, affaibli par la mort de sa femme survenue deux ans plus tôt. Il meurt en pleine épidémie de peste, loin de ses fils Charles et Louis qui ont été mis à l'abri à Melun Ce grand roi laisse un royaume redevenu prospère et pacifié, effaçant les malheurs des deux règnes précédents. Marié à Jeanne de Bourbon, son fils Charles qui  lui succède.



                         

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×