GOUVION

 

gouvion-saint-cyr.jpg

GOUVION: Laurent, marquis de Gouvion-Saint-Cyr (Toul 1764 - Hyères 1830).

     Il est né le 13 avril 1764 à Toul. Son père est un tanneur. C'est un artiste peintre. En 1792 il s'engage comme volontaire dans le 1er Bataillon de Chasseurs Républicains. ll accole son nom à celui de sa mère. Il est nommé capitaine le 1er novembre et part pour l'Armée du Rhin. Il est nommé adjudant général en 1793. Il gravit rapidement les échelons et il devient le 16 juin 1794 général de division. Il se distingue au siège de Mayence. On le retrouve en 1798 dans l'Armée d'Italie. A la suite de la Bataille de Novi (15 août 1799), il reçoit du Premier Consul, Bonaparte, un sabre d'honneur.  . Il devient colonel général des Cuirassés en 1804. Il est nommé Grand Croix de la Légion d'Honneur en 1805. Il devient en 1807 gouverneur de Varsovie. En 1808 il est envoyé en Espagne où il se bat vaillamment mais à l'annonce de son remplacement par Augereau, il quitte son poste et retourne en France. Napoléon le met aux arrêts. C'est la disgrâce. En 1811 il réintègre le Conseil d'Etat et il reçoit le commandement du VI Corps de la Grande Armée. Il participe à la Campagne de Russie ou il reçoit le bâton de maréchal le 7 août 1812. Napoléon lui donne l’ordre de défendre Dresde mais à court de vivre et de munition il doit capitulé. Il est fait prisonnier et revient en France en juin 1814. Louis XVIII le nomme Pair de France. Pendant les Cents Jours il se tient à l’écart. Après Waterloo, Louis XVIII le nomme ministre de la Guerre, puis ministre de la Marine et des Colonies. Il est fait marquis en 1817. Il se retire à Hyères dans le Var, où il s’éteint le 17 mars 1830 d’une attaque d’apoplexie. Ses cendres reposent au Père Lachaise à Paris.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×