Napoléon Ier

 


 
NAPOLEON Ier: Napoléon Bonaparte (Ajaccio 1769 - Sainte-Hélène 1821).
          Ier  Empire (1804 - 1814 et 1815). Empereur des Français. Le Sénat, unanime, par un sénatus-consulte du 18 mai 1804 proclame Napoléon Bonaparte empereur des Français. Le pape Pie VII sacre le nouveau souverain le 2 décembre 1804 à Notre Dame de Paris. Il est proclamé roi d’Italie en mai 1805. La troisième coalition s’amorce : Angleterre, Autriche, Royaume de Naples. Après le désastre de Trafalgar en octobre 1805 (la flotte française est décimée), il renonce à débarquer en Angleterre. Il bat la coalition à Ulm, puis à Austerlitz (2 décembre 1805), et lui impose le traité de Presbourg le 26 décembre 1805. Il entoure la France de nouveaux Etats dont il choisit les souverains parmi ses parents: la Hollande à Louis, le royaume de Naples à Joseph qui sera remplacé par Murat en 1808. Seize Etats allemands sont regroupés dans la Confédération du Rhin, alliée de la France en juillet 1806. La quatrième coalition se regroupe : Angleterre, Russie, Prusse). Les batailles de Iéna en 1806, de Eylau et Friedland en 1807 viennent à bout des coalisés et signe la paix de Tilsit. La Westphalie est donnée a son frère Jérôme en 1807. La paix revenue, il applique le blocus continental qui doit ruiner la puissance économique de l’Angleterre en lui fermant le marché européen. Les conquêtes se succèdent. En 1808 débute la campagne d’Espagne avec les premières défaites. Le roi Charles IV abdique en faveur de Napoléon, c’est son frère Joseph qui est proclamé roi  d’Espagne en 1808. La cinquième coalition qui regroupe l’Angleterre, l’Espagne et l’Autriche se met en place en 1809. Après les batailles de Ratisbonne, Essling, Wagram, la paix de Viennes en octobre met fin à cette coalition. La France impériale compte 130 départements. Napoléon désirant un héritier divorce de Joséphine de Beauharnais et épouse l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche (nièce de Marie-Antoinette) en avril 1810. Le roi de Rome naît le 20 mars 1811. En 1810 son frère Louis  abdique et quitte la Hollande, celle-ci est réunie à l’Empire, Bernadotte (maréchal d’empire) est élu prince héréditaire de Suède (ses descendants règnent toujours sur ce pays). Napoléon envahie la Russie en juin 1812 à la tête d’une armée forte de 700 000hommes dont un tiers de Français. Après la sanglante bataille de Borodino, il rentre dans Moscou en flamme (14 septembre), détruisant son ravitaillement et le contraint à une désastreuse retraite (19 octobre). Harcelée par les Russes, décimée par la faim et le froid, la Grande Armée n’existe plus au passage de la Bérézina du 25 au 29 novembre. Napoléon, rentre à Paris, réunit par conscription une armée de 400 000 hommes qui entame la campagne de France contre la sixième coalition: l’Angleterre, la Russie, la Prusse, la Suède puis plus tard l’Autriche. Malgré ses efforts Napoléon abdique à Fontainebleau le 6 avril 1814 laissant la France saignée par un effort de guerre sans précédent. Il est exilé à l’île d’Elbe, modeste royaume que ses vainqueurs lui ont octroyé. Il ne reste que dix mois en exile. Le premier mars 1815, il débarque à Golfe-Juan. Il rentre aux Tuilerie le 20 mars. Le 18 juin 1815 s’engage la bataille de Waterloo et la défaite définitive de l’Empereur. Réfugié à l’île d’Aix il se rend au Anglais sur le navire le Bellérophon. Il abdique une seconde fois en faveur de son fils  le duc de Reichstadt le 22 juin. Les Anglais exile Napoléon à l’île de Sainte-Hélène, îlot perdu dans l’atlantique sud. Il restera captif jusqu’à sa mort le 5 mai 1821. Son fils , Napoléon II, François Charles Joseph Napoléon Bonaparte (Paris 1811 - Schönbrunn 1832), suit sa mère en Autriche. Il meurt en exil sans avoir revu ni son père ni la France.


                            

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site