KELLERMANN

 

kellermann-1.jpg

KELLERMANN: François, Etienne, Christophe, duc de Valmy (Strasbourg 1735 - Paris 1820)

     Il est né le 28 mai 1735 à Strasbourg. Son père est noble, fonctionnaire et sa mère est baronne Van Dyrr. Il entre dans l’armée à 15 ans. Quand éclate la Révolution, il est maréchal de camp (général de brigade) depuis 1788. Il est général en chef de l’Armée de la Moselle. C’est lui qui commande à Valmy, la première bataille où les troupes françaises de la Révolution ne se débandent pas, face à l’armée autrichienne ( le 20 septembre 1792). Il est devenu le héro de la Révolution. Accusé, sous la Terreur, d’intelligence avec l’ennemi, il est emprisonné. Acquitté par le tribunal révolutionnaire, il est  réintégré en janvier 1795, il commande l'armée des Alpes et d'Italie jusqu'à son remplacement par Bonaparte. En 1799, il était inspecteur général de cavalerie. Il fut appelé, après le 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799), à faire partie du Sénat conservateur dont la présidence lui fut décernée le 2 août 1801. Il est nommé maréchal en 1804, Grand Aigle de la Légion d'Honneur (1805), sénateur en 1805, duc de Valmy en 1808, il est maintenu en activité malgré son âge mais ne reçoit de commandement qu'à l'arrière. Il est nommé pair de France par Louis XVIII lors de la première Restauration. Son inaction durant les Cent-jours lui permet de retrouver son siège lors de la seconde Restauration. Membre de la chambre appelée à juger le maréchal Ney, il vote pour la mort. Il meurt à Paris le 13 septembre 1820. Il a eu un fils, François Etienne (1770 – 1835), qui fut général sous la Révolution et l’Empire.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×