Lamartine

 

  
LAMARTINE;
Alphonse Marie Louis de Prat de ( Mâcon  1790 - Paris 1869).
          Il est né le 21 octobre 1790 à Mâcon dans une famille d’aristocrate. Il passe son enfance à Milly, près de Macon, et fait ses études, à Belley, chez les jésuites. En 1811 il voyage en Italie. De retour en France, sous la 1er Restauration, il entre dans les gardes du corps de Louis XVIII. Pendant les Cents Jours il se réfugie en Suisse, puis en Savoie où il rencontre une jeune femme, Julie Charles, qui sera Elvire dans les Méditations poétiques. Cet amour est bref, Julie meurt l’année suivante de tuberculose. Après Waterloo, il reprend du service dans les gardes du corps, mais il démissionne peu de temps après. Après la parution des Méditations  poétiques en 1820, Lamartine devient célèbre. Il est élu à l’Académie française en 1829. En 1830, il entre en politique et se rallie à la Monarchie de juillet mais échoue à la députation, déçu il par pour le Proche-Orient, mais pendant son absence, en 1933, il est élu député de Bergues puis de Mâcon et enfin du Loiret. Il sera député jusqu'en 1851. Malgré sa vie politique, il continue à écrire Jocelyn en 1836, La chute d’un ange en 1838 et les Recueillements en 1839. Il est  Ministre des Affaires étrangères en 1848, mais il est en fait chef du Gouvernement provisoire. Il se présente à l’élection présidentielle de 1848, il est battu par le prince Louis Napoléon Bonaparte. Le Coup d’Etat de 1852 met fin à sa carrière politique. Endetté il se réfugie dans l’écriture d’ouvrages historiques, sociaux. Il meurt le 28 février 1869 dans la misère et l’indifférence générale. Il épouse en 1820 Mary-Ann Birch et de cette union naît deux enfants, Alphonse qui mourra à vingt mois et Julia qui mourra vers dix ans.

                               

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×