LEFEBVRE

 

lefebvre-1.jpg

LEFEBVRE: François Joseph, duc de Dantzick (Rouffach 1755 - Paris 1820)
      Il est né le 25 octobre 1755 à Rouffach dans le Haut Rhin. Fils d’un hussard, s’engage à 18 ans dans le régiment des Gardes françaises. Au début de la Révolution Il est blessé en protégeant la famille royale. Il est nommé général de brigade en 1793 puis général de division en 1794. Il participe à la bataille de Fleurus (26 juin 1794). Il prend le commandement de l’Armée de Sambre-et-Meuse (septembre 1797). Il commande l’avant-garde de l’Armée du Danube sous les ordres de Jourdan en mars 1799. Il devient la même année gouverneur militaire de Paris. Il espère une place de Directeur. Les Anciens la lui refusent et Bonaparte n’a pas grand mal à le gagner à sa cause. Le  Coup d'État du 18 brumaire à la tête de 25 hommes, il pénètre dans la salle du conseil des Cinq-Cents, s'avance jusqu'à la tribune et les menace et l’épée à la main, il lance ses grenadiers à la poursuite des députés. Bonaparte le fait sénateur (1er avril 1800), maréchal le 19 mai 1804, Grand Aigle de la Légion d’Honneur mais ne l’emploie pas dans l’armée avant 1805. En 1806, il commande la Garde impériale à pied. Pour la campagne d’Allemagne, Napoléon lui confie une division de la Grande Armée. À Iéna (14 octobre 1806) il commande l’infanterie de la Garde impériale. En 1807 après la bataille d'Eylau, il va gagner le titre de duc de Dantzick en s'emparant de cette ville. En 1808, il commande le 4e corps en Espagne et remporte les batailles de Durango (31 octobre) et d'Espinosa (11 novembre). Il bat également les Britanniques à Guenes (7 novembre) et Valmaceda (8 novembre) et prend Bilbao, Santander et Ségovie (3 décembre). Il part en  Allemagne en 1809, il est nommé commandant de l’armée bavaroise. Présent à Eckmühl (22 avril 1809) et à Wagram (5 –6 juillet 1809), il est ensuite chargé d’écraser la révolte des Tyroliens. Il est défait par Hofer et remplacé. En 1812, il commande la Vieille Garde à la Moskova et durant la retraite de Russie. Après la Campagne de France, Il vote la déchéance de l’Empereur au Sénat. Louis XVIII nomme Pair de France. Pendant les Cents Jours, il se rallie à Napoléon. Après Waterloo, Il est exclu de la Chambre des pairs, mais il est maintenu à son rang de maréchal. Louis XVIII lui rend sa pairie le 5 mars 1819. Il meurt à Paris le 14 septembre 1820, le lendemain de la mort de son ami Kellermann, d’une hydropisie de poitrine. Il était marié avec Catherine Hübscher, passée à la postérité sous le nom de Madame Sans-Gêne,

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×