SUCHET

 

suchet.jpg

SUCHET: Louis Gabriel, duc d'Albufera (Lyon 1770 - Marseille 1826)

     Il est né à Lyon le 2 mars 1770. Son père est négociant en soierie. Convaincu par les idées de la Révolution, Il s'engage dans la garde nationale de Lyon dès 1791 et s'élève rapidement au grade de capitaine. Il est élu lieutenant-colonel par un bataillon de volontaires de l'Ardèche en septembre 1793 et il entame véritablement sa carrière militaire au siège de Toulon. Il capture le général anglais O’Meara et rencontre Bonaparte.  Il passe à l'armée d'Italie. Il est chef de bataillon sous les ordres de Masséna, il prend une part glorieuse aux combats de  Lodi (10 mai 1796), Castiglione (5 août 1796), Arcole (17 novembre 1796), Rivoli (15 janvier 1797). En 1798, il combat sous les ordres de Brune lors de la brève campagne d’Helvétie. C’est lui qui porte les drapeaux ennemis au Directoire. Il est nommé général de division et chef d’état-major en juillet 1799. Après la mort de Joubert à Novi (15 août 1799), il devient le second de Masséna. Après la paix de Lunéville (9 février 1801), il fut nommé inspecteur général d'infanterie. Il commande une division du camp de Boulogne qui se distingue lors des campagnes d’Autriche et de Prusse. Lors de la campagne d'Allemagne (1805), il est sous les ordres de Soult ; puis du maréchal Lannes, il se distingue à Ulm (20 octobre 1805).Il s'illustre à la bataille d'Austerlitz (2 décembre 1805) à la suite de laquelle il est nommé Grand Aigle de la Légion d'honneur. Napoléon 1er le nomme comte en 1808. Il arrive en Espagne à la fin de l’année. Après le siège de Saragosse, il est nommé en avril 1809 à la tête de l’armée d’Aragon et soumet la région. Napoléon lui octroie le bâton de maréchal le 8 juillet 1811, le 9 janvier 1812 il est fait duc d'Albufera et gouverneur du pays de Valence. Après la défaite de Vitoria (21 juin 1813),  il regroupe son armée sur la frontière et empêche un débarquement anglais. En mars 1814, Ferdinand VII récupère son trône et il regagne la France. Après l’abdication de Napoléon à Fontainebleau (14 avril 1814) l se rallie à la Restauration. Louis XVIII le nomme commandant militaire, puis pair de France le 4 juin 1814. il rejoint Napoléon 1er pendant les Cent-jours. À la tête de ces nouvelles troupes, il se porte vers les Alpes. Il bat les Autrichiens à Conflans. L'arrivée de la grande armée autrichienne à Genève l'oblige à se replier sur Lyon. Il capitule après la défaite de Waterloo. Malgré son immédiate soumission, Louis XVIII, à son retour de Gand, lui retire son commandement et le raye de la liste des pairs. Ce n'est que le 5 mars 1819 qu'il retrouve son rang. Il meurt le 3 janvier 1826 à Marseille.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×